Santé : Le Sénégal sous la menace d’une rupture de vaccins pour 2021


Une rupture de vaccins guette le Sénégal. Le non versement du complément des fonds devant être affectés à l’achat des vaccins est la cause de cette situation. Une situation dangereuse pour la santé publique qui a engendré la réaction du Dr Ousseynou Badiane. Celui-ci, coordonnateur du Programme élargi de vaccination (Pev) au niveau du ministère de la Santé et de l’Action sociale (Msas), a mis à profit l’atelier d’information sur le Pev organisé par l’Ajspd à l’attention des chefs de desk santé et des rédacteurs en chef pour sonner l’alerte.
« Il y a une ligne budgétaire de l’État qui tourne autour de 3 milliards 117 millions que l’État doit mobiliser chaque année pour assurer la disponibilité des vaccins. Et actuellement il y a un retard dans la mise à disposition de ces fonds-là. C’est des fonds qui doivent être libérés en début d’année, soit progressivement durant l’année. Ce qu’on a dit c’est qu’en 2020, la moitié des fonds a été libérée. Il reste l’autre moitié. Là, on est au mois de novembre, il faut que l’autre moitié puisse être libérée pour pouvoir honorer les commandes de vaccins pour qu’il n’y ait pas de problème dans les mois à venir », a dit le Dr Badiane. « Les conséquences, ce sont des ruptures de vaccins. Et s’il y a rupture de vaccins, il y a risque de réapparition d’épidémies qui étaient déjà contrôlées ». 
À moins de 45 jours de la fin de l’année, le coordonnateur du Pev rassure, cependant. « On ne parle pas encore de rupture de vaccins, de menace, en fait ce qu’on a dit, par rapport à la vaccination, il y a l’État qui doit mobiliser des fonds pour assurer l’achat des vaccins qu’on appelle traditionnel pour payer le cofinancement pour les vaccins qui sont soutenus par nos partenaires stratégiques qui est le Gavi ». Mais il a relevé les conséquences si ce retard persistait encore. « Il y a eu un retard dans le décaissement et que si d’ici la fin de l’année le problème n’est pas réglé, cela peut impacter négativement sur la disponibilité des vaccins en 2021 ».
Mardi 17 Novembre 2020
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :