Revendications et grèves au sein du ministère de l'agriculture : Moussa Baldé minimise l'action des grévistes "sauvages" qui seraient minoritaires et illégitimes.

Face à la presse ce jeudi, le ministre de l’agriculture n’y est pas allé de main morte contre les grévistes dont il a qualifié les actions de non conformes à la loi et de « sauvages. » D’après lui, le Syntras n’ayant pas de récépissé, n’est pas légal encore moins légitime, ce qui explique que leurs grèves sont souvent « sauvages » et sans préavis. « Ce n'est pas mon rôle d’augmenter les salaires et je ne peux pas créer des indemnités », a-t-il lancé à l’endroit de ses agents du ministère de l’agriculture.


Jeudi 29 Avril 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :