Presidentielle 2024/ Conseil Constitutionnel: La candidate Assome Diatta exige le « recomptage » de ses parrains


Après le rejet de son parrainage par la commission chargée de vérification logée au Conseil constitutionnel, la candidate à la candidature à la présidentielles de 2024 , Assome Diatta est sortie de sa réserve . Face à la presse ce lundi 1er janvier 2024 , l’ancienne ministre du commerce a déploré le système qui a été mis en place dans la vérification des parrainages . « La présente déclaration de presse se veut instructive car tout ce que nous souhaitons, ce sont des élections transparentes. Ce qui n’est pas possible si le processus est biaisé, même par erreur. la coalition Psc-jappo à travers cette déclaration de presse veut réaffirmer son attachement à la démocratie, gage de progrès et de satisfaction des aspirations pour toutes les sénégalaises et tous les sénégalais », a annoncé cette dernière. A l’en croire cette déclaration de presse a pour objectif à montrer, preuves à l’appui, sur la base des rapports détaillés du Conseil constitutionnel, que le rapport global de la commission de contrôle du parrainage est en déphasage par rapport à ceux qu’elle a produits suite au contrôle des parrains des différentes régions du Sénégal. « Le deuxième objectif consiste à éviter que les mêmes erreurs ne se produisent sur les candidats dont les parrainages seront vérifiés à partir de demain et attirer l’attention du Conseil constitutionnel sur les failles du système de gestion des parrainages. Le troisième objectif consiste à alerter les autres candidats sur les risques de non-conformité et la nécessité de contre-expertise sur la base des CNI disponibles et le quatrième objectif consiste à ⁠demander à la commission de contrôle des parrainages de recompter les parrains fournis par la coalition du psc- jappo à la lumière des informations fournies », a - t- elle insisté en détaillant le nombre de parrains que ses collecteurs ont réussi à amasser dans les régions de Ziguinchor , Matam , Kaolack , Dakar , Thies …. Fort de ce constat, l’ancienne ministre du Commerce et des PME qui a vu sa candidature à la présidentielle du 25 février être rejetée, d’ajouter « à supposer que toutes les erreurs soient fondées il resterait à la coalition psc-jappo trente-trois mille vingt-deux (33022) parrains. Or, 90% des doublons concernent un candidat qui n’a pas validé et ne doivent donc pas compter pour le psc-jappo. Donc nous aurons au moins 5000 parrains de plus soit 38022 parrains.
Pour que nous soyons invalides, nous devons au moins commettre 25% d’erreurs, or la marge d’erreur que nous avons notée tourne autour de 15%. Nous demandons donc à la commission de contrôle des parrainages de procéder à un recomptage des parrains de la coalition du psc-jappo », a - t- elle lancé à la commission chargée de la vérification des parrainages pour la présidentielle de 2024 .
Mardi 2 Janvier 2024
Dakaractu




Dans la même rubrique :