Ousmane Sonko : « Thierno Alassane Sall serait en prison si Macky Sall avait un petit motif à lui coller »

Venu assister à la dédicace du livre de l’ancien ministre de l’Énergie du Sénégal, le député Ousmane Sonko a encore flétri le régime en place. Le président de Pastef/Les Patriotes a tout d'abord à l’assistance ce qu’il a vécu après la publication de son livre sur le même sujet. « Ils feront un tapage médiatique, ils feront tout pour diaboliser le livre et détourner les consciences des Sénégalais. Attendez-vous à ce qu’ils taxent de sorcier Mr le ministre. Il faut que les Sénégalais le comprennent. Je vous le dis, si Macky avait un petit motif à coller au ministre, Thierno serait à Rebeuss », révèle Ousmane Sonko.
C’est pourquoi, il a lancé un vibrant message aux Sénégalais pour qu'ils s'approprient le livre, le lisent pour comprendre ce qui se passe dans ce pays; comment le gouvernement dilapide et vendage les ressources pour faire les beaux yeux aux lobbies étrangers au détriment des Sénégalais.
« Les sénégalais doivent s’approprier ce livre qui révèle beaucoup de choses. J’invite les sénégalais à lire le livre pour comprendre les magouilles de nos gouvernants. J’invite aussi le ministre à permettre aux sénégalais qui ne comprennent pas français, de découvrir le contenu parce que tout sénégalais doit être au courant de ce qui est écrit. »
Revenant sur le statut d'homme d'État souvent agité par les tenants du pouvoir pour stigmatiser les opposants qui sont dans l’administration et qui sont soumis au droit de réserve, l’ancien inspecteur des impôts et domaines précise.
« Un homme d’État est celui qui est au service du peuple et non celui qui est en complicité contre les intérêts du peuple. J’invite les sénégalais à accompagner l’opposition qui dévoile les combines du pouvoir qui vend nos ressources. »
Répondant à son collègue à l’Assemblée nationale, Cheikh Bamba Dièye, le député de Pastef soutient que « la classe politique qui s’investit pour l’intérêt du Sénégal se sent seule. Une partie de la population est trop tolérante sur leurs bourreaux qui pillent les ressources, les dilapident et malheureusement sont pressés de voir la chute de celui qui défend les intérêts nationaux et disent parfois que vous êtes bavards ou vous ne faites que déballer. Une chose est sûre, si on parvient à éradiquer la corruption, on règlera tous nos problèmes. Parce qu’entre la fuite des capitaux et les pertes causées par la corruption, nous perdons presque le montant de notre budget », conclut Ousmane Sonko...


Dimanche 8 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :