Ndièyene Sirah : Les populations de Mboulokhtène listent leurs maux et déplorent le manque d'ambition de leur municipalité pour atteindre l'émergence.


La commune de Ndièyene Sirakh est l'une des communes les plus riches en terme de ressources, mais semble être la moins développée du Sénégal. Elle ne dispose que d'un seul Collège moyen d'enseignement (Cem) pour 37 villages.

Dans cette localité, les femmes n'ont pas accès à des financements. Certaines d'entre elles accouchent en cours de route faute d'infrastructures sanitaires. Mboulokhtène, un de ses villages distant seulement de 14 kilomètres de la route nationale est l'un des villages les plus difficiles d'accès de ladite commune. Une route cahoteuse parsemée de crevasses y mène. Pendant la saison des pluies cette route devient quasiment impraticable à cause des étangs et de la boue qui la jonchent. Un état de fait qui impacte négativement sur le développement de cette localité pleine de potentialités.

En atteste la vallée qui borde son flanc nord et qui représente une zone de maraîchage par excellence. Conscients de l'incapacité de leur maire et dépités par les promesses non tenues, ces populations lancent un appel aux autorités étatiques pour atteindre l'émergence tant souhaitée par le Président Macky Sall. 
Mardi 5 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :