Mise au point de la coalition Benno Bokk Yakaar de Joal Fadiouth.


Investiture de Sophie Gladima, Ministre du pétrole et des énergies, à Joal-Fadiouth  : "Un véritable cirque politique... Tout sauf Sophie Gladima"(Omar Dramé, membre fondateur Apr) 

À l'image de beaucoup de localités dans le département de Mbour, la coalition de la grande majorité connaît des crises profondes. C'est le cas dans la commune de Joal-Fadiouth après quelques jours de l'investiture du ministre du pétrole Sophie Gladima. 
Omar Dramé, membre de la coalition présidentielle et fondateur de l'Apr, tacle sévèrement le ministre.

"Dans sa logique de tromperie continuelle, Madame le ministre Sophie Gladima a organisé une soi-disant investiture sous la bannière de la grande majorité présidentielle pour briguer la Mairie aux élections locales de 2022.

À cet effet, la coordination de Benno Bokk Yakaar de Joal-Fadiouth qui regroupe en son sein onze partis, à savoir  l'Apr, le PS, l'AFP, la LD, le RND, Fekke Maci Bollé, l'UNP, le Rewmi et les mouvements de soutien comme  Ensemble pour Joal ...condamne avec la dernière énergie le comportement du Ministre. Nous travaillons dans la discipline à l'adoption consensuelle d'un candidat comme l'a recommandé le Président Macky Sall. Mais elle a préféré perpétrer une seconde violation des directives du Président de la République, Macky Sall.

Malgré les efforts déployés et la retenue de certains responsables pour danser au rythme du leader et chef d'orchestre de la coalition Benno bok yakaar, Madame Gladima fait fi de tout en jouant une fausse note dommageable à l'harmonie jusque là entretenue par les dignes responsables. Cela ne nous surprend guère car elle est coutumière des faits. Malgré les instructions limpides et concises du président à savoir "le moment venu je choisirai celle ou celui qui sera à la tête de la liste de la majorité présidentielle", elle reste obnubilée par la mairie qu'elle refusait de servir loyalement. 

Risque d'éclatement de Bby et perte des élections à Joal-Fadiouth...

Ainsi, à force de vouloir danser plus vite que la musique, elle risque de faire éclater la dynamique gagnante. Cette mascarade politicienne ne passera pas.

Le Benno Bokk Yakaar risque de tanguer tout droit vers la défaite a cause du comportement irresponsable et anti républicain du Ministre, qui au lieu de consolider la cohésion de la coalition, tente de façon éhontée à discréditer les acquis de cette majorité dans la commune.

Cette démarche politico- cavalière du Ministre annihile aujourd'hui le travail titanesque mené sur le terrain depuis des années, qui risque d'être réduit à zéro.

Habituée des faits car en 2014 lors des élections locales, à cause de son manque de respect et son refus catégorique d'écouter ses camarades de parti, elle a conduit à une cuisante défaite. Voici une personne qui pense qu'en un claquement de doigts, elle sera le Maire de la commune oubliant toutes les valeurs qui caractérisent les fondamentaux de la coalition. Cette forfaiture  immorale et anti républicaine ne saurait être acceptée.

Investir Sophie Gladima égale perte des élections   

Nous interpellons directement le leader de la grande majorité présidentielle, son excellence Macky Sall sur cette tentative ourdie, orchestrée par Sophie Gladima qui veut jouer sur les consciences par le biais de la manipulation pour faire véhiculer une investiture à l'unanimité par le Benno dans la commune. C'est archi faux car la coalition n'est mêlée ni de près ni de loin à cette investiture  d'ailleurs que nous qualifions de cirque. Ensemble nous disons tous :Tout sauf Sophie Gladima car vouloir imposer Sophie Gladima  égale la perte des élections à Joal-Fadiouth, a conclu Omar Dramé, porte parole de ses camarades de la grande majorité présidentielle...

Mardi 21 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :