Mis au chômage par la GTO : Les 22 travailleurs licenciés crient au scandale et interpellent le président de la République.


Situé dans le département de Tivaouane, le village de Diogo, (dans la région de Thiès) est aujourd'hui le point de convergence de plusieurs sénégalais voulant gagner leur vie dans une entreprise française dénommée, Grande Côte Opérations, une filiale d'Eramet.

En effet, 22 travailleurs ont été licenciés dans un contexte de covid-19 pour la simple raison, selon eux, "qu'ils ont demandé de lever le confinement qui avait été décidé depuis le 1er Avril 2020 par la direction de la GCO".

Pour ces travailleurs, il est simplement inacceptable que ce prétexte puisse être utilisé par l'entreprise française pour se débarrasser de ces responsables de famille qui ont vu leurs droits et libertés bafoués.

Ils considèrent que l'entreprise a violé l'ordonnance du chef de l'État qui consistait à interdire le licenciement en cette période de pandémie. 

Au delà de ce licenciement, des conditions de restauration et de logement déplorables ont été aussi soulignés par ces travailleurs au cours de leur point de presse de ce matin.

Ils demandent l'intervention du chef de l'État pour qu'il soient rétablis dans leurs droits.
Vendredi 23 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :