Microfinance : Avec une hausse de 13,8 milliards FCFA en 2021 et 670 milliards de financements décaissés en cinq ans, le Groupe Baobab accroît son impact…


En marge du Conseil de surveillance du groupe Baobab qui s‘est tenu cette semaine à Dakar, la direction du groupe Baobab a décliné le bilan de l’institution de financement des micro et petites entreprises.

À ce propos, Arnold Ekpe, le président du Conseil de surveillance du Groupe Baobab de rappeler : « L’Afrique est à l’avant-garde de la transformation digitale dans les services financiers… De son côté, Baobab a mis en place une équipe solide et développe des projets innovants et structurants… »

C’est précisément ce mercredi, à travers une conférence de presse que Philip Sigwart, le CEO du groupe Baobab, ainsi que Mamadou Cissé, le directeur général de Baobab Sénégal sont revenus sur les remarquables performances réalisées au cours  de l’année 2021, malgré la pandémie de la Covid-19. Un résultat qui est estimé à une hausse de 13.8 milliards de FCFA pour cette institution dédiée entre autres à la microfinance inclusive.

Après 15 ans d’existence, Microcred devenu entre-temps, Baobab, est présent dans au moins huit pays africains et en Chine. Une présence qui explique la belle percée du groupe au niveau de la zone UEMOA, où Baobab reste la première institution de microfinance.

Pour s’en convaincre, le Dg de Baobab Sénégal, Mamadou Cissé de souligner qu’en terme de financements, Baobab Sénégal a déjà injecté un milliards d’euros de financements dans l’économie sénégalaise, soit 670 milliards de FCFA. Avec au total près de 150.000 PME et micro-entrepreneurs bénéficiaires de ces crédits.

Avec plus de 500 points disséminés un peu partout et des dizaines d’agences opérationnelles, le Groupe Baobab et ses 4000 collaborateurs travaillent activement pour rendre les services financiers plus accessibles, inclusifs et transparents.
Mercredi 8 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :