Marche contre le parrainage : Libérés après avoir été malmenés, les activistes se disent déterminés à poursuivre le combat.


Ils étaient plus de 16 personnes à être interpellées par les limiers qui les ont dispersées entre le commissariat central et celui de plateau.

Africa First, Coalition citoyenne le peuple, le mouvement FRAPP, Luttons contre l'indiscipline au Sénégal (LCIS), Nittu dëgg Valeurs, Sénégal notre priorité (SNP) et le mouvement Y'en a marre, tous ont tenté de manifester devant le ministre de l’intérieur pour dire Non au parrainage, mais c’était sans compte l’aval du préfet qui leur avait tracé un itinéraire allant de la place de la nation à la Rts. 

Guy Marius Sagna et ses camarades bravant ces interdits, ont finalement récolté la tempête. Beaucoup d’entre ces activistes se sont retrouvés libérés tard dans la nuit mais plusieurs d’entre eux, au cours du point de presse qu’ils ont tenu cet après-midi dans l’enceinte du Frapp, ont fustigé l’attitude qu’ils jugent « irresponsable » des forces de l’ordre. Ils ne comptent pas d’ailleurs, s’en arrêter là...
Jeudi 24 Mars 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :