MACKY - MADICKÉ À TOUBA CE 3 FÉVRIER / Idy renonce à ' la guerre de 'TROIS' et laisse, d'abord, ses deux adversaires le soin de jauger leur côte de popularité dans la cité


La Guerre de ''TROIS" à Touba n'aura finalement pas lieu ce trois février entre Macky Sall, Idrissa Seck et Me Madické Niang. Les trois candidats avaient, selon leurs respectifs quartiers généraux, envisagé de démarrer leur campagne électorale en perspective de la présidentielle du 24 février dans la cité religieuse. Démarrer à Touba et Mbacké sa campagne est un choix géostratégique pertinent qu'ils n'ont pas voulu louper, visiblement... Touba se prévalant de ses trois cent mille électeurs et  d'une personnalité religieuse  déterminante en pareille occasion. En réalité, qu'ils l'avouent ou pas, il était question pour chacun d'entre eux de tirer sur les fibres sensibles des populations locales. 

Seulement cette guerre de ''TROIS''  se jouera certainement en différé du fait de la décision de l'ancien Premier ministre et ancien maire de Thiès, de renoncer à la tentation, choisissant de faire cap sur Thiès. Pour en savoir plus, Dakaractu a approché le porte-parole adjoint du Rewmi au niveau national qui a confirmé la retouche du calendrier car, selon lui, il fallait éviter tout téléscopage capable de générer des troubles. 

Manel Fall de confier que Rewmi attachait un prix fort au fait de démarrer à Touba, mais qu'au finish, il a été retenu de procéder à quelques modifications. Seulement, notre interlocuteur nous fournira plusieurs autres raisons du report.  '' En plus du téléscopage qu'il fallait éviter, il y a aussi le fait que le Président Idrissa Seck, ne voulant pour rien au monde rater le magal de Mbacké Kajoor, a préféré faire d'abord Thiès. Cela nous permettra de laisser les militants aller célébrer Serigne Bara Khadim Rassoul et de revenir pour un grand rassemblement qui fera au bas mot un million de personnes. '' Manel de poursuivre : ''Nous allons mobiliser plus que le Président Macky Sall. Et partager avec lui le même terrain et le même jour pourrait empêcher à certains de se rendre à l'évidence que tout Touba est derrière notre candidat. Les associations de femmes sont déjà impliquées, tout comme les chefs religieux. Nous avons besoin de mieux capter l'électorat et ne pas risquer de compromettre la sérénité des populations avec les probables carambolages qui auraient eu lieu indubitablement. Avant le meeting, le Président Idrissa Seck fera des tournées au niveau des cités religieuses, Thiawène, Darou Marnane, Touba... ''

Interpellé sur le départ de Sémou Thioune vers Cheikh Abdou Bali Mbacké, Manel regrettera cette perte avant  d'espérer le retour de Serigne Gallas Kaltom. ''  Que Serigne Galass Kaltom se rappelle sa rencontre à Porokhane avec Idrissa Seck chez Serigne Moussa Nawel, chez Serigne Moustapha El Hadj Bara et chez Omar Bousso de Guédé Bousso. '' Il dira aussi avoir beaucoup espoir de voir Serigne Fallou Mbacké, actuel président  du Conseil départemental de Mbacké, rallier Idy 2019.

Bref, Idy a préféré jouer l'arbitre dans ce ce duel direct du 3 février qui devra opposer Macky Sall à Me Madické Niang. 

À trois jours de l'échéance, chez les Mackystes, on a programmé de faire d'une bouchée l'adversaire, quel qu'il soit. En lançant un appel à la mobilisation, le camp de Serigne Cheikh Abdou Lahad Mbacké Gaïndé a choisi de minimiser la '' menace Madické. '' 
Bathie Sogue estime que le Saint-Louisien sera noyé, annonçant "une foule immense le 3 février prochain pour accueillir le Président Macky Sall." Du côté du député Abdou Lahad Seck Sadaga, malgré son état de santé convalescent, ''Madické sera inexistant.'' Sokhna Mame Khary Mbacké, qui a fini de signaler que Touba est désormais acquise à la cause de son candidat, annonce que la population de la cité religieuse ''profitera de l'occasion pour montrer toute sa gratitude envers son bienfaiteur.''

Loin des discordes, l'on annonce que 10 comités electoraux ont été mis en place  avec en ligne d'attaque des ''machines à mobilisation'' comme Sokhna Mame Say Mbacké, Abdou Lahad Kâ, Aïda Gaye, Moustapha Seck, Matar Diop, Alla Sylla, Gallo Bâ, les maires des communes rurales et tout le reste.''


Chez Me Madické Niang, l'on rit déjà de sentir que l'adversaire n'est plus serein. ''  Nous attendons plusieurs milliers de militants. Déjà, il y a 700 personnes qui ont demandé à avoir plus de 5 cars. C'est comme si le ciel m'était tombé sur la tête. J'avoue que je suis à court de moyens financiers pour satisfaire toute la demande. Cela montre que les populations de Touba ont décidé de supporter notre candidat. Maintenant j'ai eu vent que des menaces sont proférées à l'encontre des transporteurs qui accepteraient  de convoyer des militants de Madické par le canal des Présidents de Regroupement des Chauffeurs et Transporteurs. Seulement, ils ne savent pas que c'est par conviction que les populations vont venir accueillir  le candidat de l'espoir. ''

Pour Moustapha Diouf Lambaye, ''la démonstration de force lors de l'ouverture de la permanence de Madické 2019 à Mbacké suffit pour gâter le sommeil de tout Benno Bokk Yaakar.'' 
Le leader du mouvement ''Reecu" qui annonce avoir à lui seul, déjà mis à sa disposition 100 cars, rappelle que "Touba ne votera jamais Macky et que les populations vont massivement soutenir Madické. Touba aime Madické '', pour des raisons qu'il se gardera d'évoquer. Il bouclera en espérant que le Président Wade viendra soutenir son candidat. Duel à suivre...
Jeudi 31 Janvier 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :