LA COLÈRE DE KANI BÈYE (maire socialiste) : "Avec le Pudc, c'est le parti avant la patrie... Le combat aux côtés de Khalifa se poursuit"


LA COLÈRE DE KANI BÈYE (maire socialiste) : "Avec le Pudc, c'est le parti avant la patrie... Le combat aux côtés de Khalifa se poursuit"
Pour Kani Bèye, '' la patrie avant le parti ''n'est rien de plus qu'un slogan vide et complétement ridicule. C'est Kani Bèye, maire socialiste de Ndoulo qui s'exclame. Le leader politique ne s'est pas fait prier pour attaquer, ce lundi, Cheikh Diop qu'il accuse de travailler pour son parti et non pour les populations Sénégalaises.
"Cet homme a défié Macky Sall. Depuis quelques temps, il s'illustre dans une pratique discriminatoire en octroyant des machines aux femmes de toutes les communes gagnées lors des élections locales par la coalition Présidentielle laissant en rade celles qui sont tombées dans l'escarcelle de l'opposition . Cette démarche est regrettable, injuste, maladroite et dessert son patron et son parti. Nous dénonçons sa manière de faire et interpellons le Chef de l'État.  Les communes sont d'égale dignité dans ce pays  ''.
Kani Bèye de se réjouir '' avoir battu à plate couture directeurs généraux et ministres de la République en gagnant les élections, '' avant de promettre d'enchaîner avec une nouvelle victoire en 2019. ''C'est pourquoi, je ne répondrai pas à la sortie d'Amath Ly que je considère comme un chasseur de primes ''.
Interpellé sur le procès Khalifa Sall, le maire de Ndoulo rapporte qu'il s'agit d'un règlement de comptes politiques entre un Président de la République et son plus rude futur adversaire. Il assure ainsi de sa volonté de poursuivre son combat avec le maire de Dakar.
Lundi 29 Janvier 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :