L’étudiant en électro mécanique et un élève risquent une peine de 2 ans ferme pour offre et cession de chanvre indien


Attraits à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, les deux prévenus ont nié les faits. En effet, les policiers du Commissariat de Dieuppeul ont arrêté en premier lieu le sieur Mohamed Sylla au terrain de Liberté 6 détenant par devers lui de la drogue. Interrogé sur sa provenance, le mis en cause a désigné Seydina comme étant son fournisseur. Ainsi, pour appréhender ce dernier, les limiers vont l'appeler à partir du téléphone de Mohamed pour le localiser.

A la barre, Seydina qui avait reconnu les faits au cours de l’enquête préliminaire, va changer de version, accusant même un policier du nom de Babacar Ndiaye d’être à l’origine de tous ses malheurs. " Là où il me trouve, il me conduit à la police, même si je détiens ma carte d’identité. "

Le procureur a requis une peine de 2 ans ferme à leur encontre, dès lors qu'ils avaient reconnu les faits à la police.

Me Bassirou qui assurait la défense de Seydina Ba a demandé le renvoi des fins de poursuite sans peine ni dépens, parce qu'on ne juge pas une personne sur une réputation. Quant à l’avocat de Mouhamed Sylla, Me Michel Basse, il a pointé du doigt les policiers qui n’ont pas respecté les droits des prévenus.

Le délibéré sera vidé le 30 mars...
Lundi 26 Mars 2018
Dakar actu




Dans la même rubrique :