Justice-travail : Les agents de Dakarnave dénoncent les abus de la direction et se dressent contre toute privatisation.


Réclamant une énième fois la prime de salissure des employés, le Syndicat autonome des travailleurs de Dakarnave (Satnav) reste déterminé à poursuivre son combat. Ils sont 128 travailleurs à être convoqués ce matin par l'entreprise Dakarnave aux fins de rembourser la prime perçue, après avoir fait un appel en justice. Une attitude déplorée par le secrétaire général du Syndicat autonome des travailleurs de Dakarnave (Satnav), Pascal Gomis, qui considère que "dans la convention de la mécanique générale, la prime de salissure est bel et bien prise en compte".

En plus, en tant que travailleurs dans le domaine naval, une convention spécifique devrait leur être servie. Pascal Gomis et ses camarades, pensent que ces attitudes peu orthodoxes de la direction de Dakarnave, sont loin d'avoir leur onction. 
Il sera également question pour le syndicat de dénoncer le retard concernant l'élection des délégués du personnel. "Notre mandat est arrivé à terme depuis longtemps. Il est donc impératif pour la direction d'organiser des élections et de permettre aux jeunes de prendre les devants car ils ont les qualités pour diriger le syndicat", considère M. Gomis.

Le syndicat a aussi indiqué sa désapprobation d'une éventuelle privatisation eu égard au rôle hautement stratégique de la boîte. C'est d'ailleurs une occasion pour le syndicat de demander l'implication de l'État qui doit éviter toute privatisation de la boîte pouvant aboutir à l'accaparement de cette société de réparation navale. 
Mardi 8 Décembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :