Invaginations intestinales aiguës chez les enfants : les experts d'Albert Royer autour de la table pour diagnostiquer cette pathologie transversale.


Pour optimiser les prises en charge des patients pour certaines pathologies qui peuvent être graves, le centre hospitalier national pour Enfants Albert Royer a initié ce mardi 05 avril 2022, sa première session de matinée scientifique bimensuelle. 

Le thème choisi pour cette première session est l'invagination intestinale aiguë  chez les enfants. Une pathologie définie par le Professeur Ousmane Ndiaye, le Chef de service Pédiatrie de l'hôpital Albert Royer comme un télescopage de l'intestin par l'intestin où il y a un segment de l'intestin qui va entrer dans un autre bout de l'intestin et va empêcher que le transit se fasse. En-dehors de cela, explique-t-il, le télescopage va entraîner des douleurs chez les nourrissons entre 3 mois et 3 ans.

Selon la blouse blanche, beaucoup de nourrissons viennent à l'hôpital pour des douleurs abdominales et souvent, on ne pense pas à l'invagination intestinale aiguë de telle sorte que beaucoup de malades sont examinés à un stade tardif.

"C'est une maladie qui peut être diagnostiquée très rapidement si on a les moyens d'y penser et le matériel nécessaire pour avoir l'imagerie et la chirurgie, on peut prendre très rapidement en charge ses malades", renseigne-t-il.

Le Professeur estime que cette pathologie est devenue fréquente et peut être mortelle. "Nous avions au début 0,4 cas pour 1000 par an. Toutefois, depuis l'étude d'Aloyse Sagna, l'incidence des cas a augmenté avec 1,1 cas par mois. Et nous avons enregistré 1 cas de décès par an", précise-t-il.

Pour sa part, la directrice de l'hôpital pour Enfants Albert Royer, le Dr Isseu Tall, invite les experts à participer à cette nouvelle initiative pour harmoniser les informations sur les prises en charge médicales des patients et la prévention de certaines pathologies... 
Mardi 5 Avril 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :