Insécurité à Pikine : les populations invitées à collaborer avec les forces de sécurité.


La mort de Kiné Gaye, la gérante d'un multiservice à Pikine Nord, ne cesse d'ébranler les populations. Un point de presse a été tenu sur les lieux du crime en présence de Mame Mactar Guèye de l'ONG JAMRA et les habitants dudit quartier. Ils ont tous invité les populations à collaborer avec les forces de l'ordre. Que les habitants s'unissent comme un seul homme pour combattre les malfaiteurs, ont-ils demandé.

Awa Diop conseillère municipale de Pikine Nord interpelle l’État : « les agressions, les viols, chez la gente féminine c'est trop, il est temps que ça cesse. Les femmes ne peuvent plus se lever pour vaquer à leurs occupations comme elles l'auraient souhaité par peur d'être tuées où agressées, dira-t-elle. 

Elle appelle « l'État à réagir le plus rapidement possible ». Gora Sène quant à lui, fait appel aux délégués de quartier et aux présidents des associations sportives pour qu'ils s'impliquent dans le combat. Qu'ils dénoncent les gens malintentionnés. Leur rôle dans le quartier ne doit pas se limiter au sport. Les populations doivent se rapprocher des forces de sécurité pour leur faire part de leurs soucis, a invité l'imam du quartier.
Jeudi 26 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :