Gouvernance locale ouverte : AfricTivistes propose le numérique pour impulser une nouvelle approche citoyenne.


Pour construire un pays répondant aux normes démocratiques avec le respect des institutions et participer à l’éveil de conscience citoyenne, l’organisation panafricaine AfricTivistes dans son souci de changement, a mis en place un projet dénommé, Local Open Govlab. 

En effet, il vise à accompagner les collectivités locales par le biais du numérique pour une gouvernance inclusive et participative. Ce projet est motivé par le constat sur le ralentissement de certaines procédures administratives. La numérisation des fichiers dans ces structures administratives peuvent être une réalité et impacter la conscience citoyenne pour une bonne gestion des affaires locales. Pour cela, Local Open Govlab implique dans un premier temps quatre pays que sont : le Sénégal, le Niger, la Guinée Bissau et la Guinée Conakry.

Selon Cheikh Fall, président de AfricTivistes initiateur du projet, en impliquant les collectivités territoriales, « l’objectif est de s’appuyer sur une formation de 6 mois avec notamment la mise à disposition d’un volontaire AfricTivistes pour la gouvernance locale ouverte ». 
Il s’agira dès lors, d’impliquer les populations dans la gestion des affaires de la cité, de renforcer la formation des élus pour un meilleur accès des populations aux informations d’intérêt public, l’encouragement de la recevabilité des élus envers leurs administrés et aussi d’élaborer des mécanismes pour faciliter la modernisation.

Ce jeudi marque un pas important vers  cette modernisation, mais surtout ce qui est considéré par Cheikh Fall et ses collaborateurs comme "une technologie adéquate pour une bonne gestion des préoccupations locales des populations."
Jeudi 29 Juillet 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :