Escroquerie : "Gentle Mara" condamné à 6 mois de prison ferme

Jugé et condamné à 3 et 6 mois de prison ferme pour escroquerie, Mor Seck alias "Gentle Mara", écope encore de 6 mois de prison ferme pour les mêmes faits. Le mis en cause a été jugé ce jeudi 01 décembre 2022 par le Tribunal des flagrants délits de Dakar pour avoir grugé un montant de 2 millions à un commerçant.


Marié à deux épouses et père de quatre enfants, Mor Seck alias Gentle Mara, n'a pas froid aux yeux et a du cran. Connu comme un marabout par le grand public, il s'adonne à une pratique prohibée, en l'occurrence le trafic de visas. Son modus operandi est de se recroqueviller dans son statut de marabout 2.0 pour gruger d'honnêtes citoyens de leurs biens. Étant un habitué des faits, le prévenu a escroqué un commerçant du nom de Cheikh Ka pour une somme de 2 millions de francs Cfa. Ce dernier voulait faire émigrer son grand-frère en Italie. Une promesse qu'il n'a jamais accomplie. Arrêté et placé sous mandat de dépôt depuis le 22 novembre 2022, Mor Seck alias Mara Seck a fait face au juge du Tribunal des flagrants délits de Dakar ce jeudi 01 décembre 2022.

À la barre, le plaignant le nommé Cheikh Ka est revenu sur sa mésaventure avec le mis en cause. Il déclare : "Je voulais faire voyager mon grand frère. J'en ai discuté avec un ami du nom de Ibrahima. Ce dernier m'a fait savoir qu'il avait un marabout domicilié aux Mamelles, communément appelé Mara Seck et qui pouvait m'aider à obtenir un visa rapidement. Une fois chez lui, il m'a dit qu'il avait un ami répondant au nom de Diokhané qui travaille à l'ambassade d'Italie", dit-il. Pour accomplir la tâche, explique le plaignant, le prévenu lui a demandé la somme de 3,5 millions de francs Cfa. Je lui ai dit que je n'avais pas cette somme. Par la suite, on s'est mis d'accord sur un montant de 3 millions, le 09 septembre 2022. Sur ces entrefaites, je lui ai remis la somme de 2 millions le lendemain de notre rencontre. Après lui avoir remis l'argent, il m'avait promis de déposer le mardi et le document qui devait sortir deux jours après. Je suis resté trois semaines sans rien recevoir. C'est par la suite que je lui ai dit de me rembourser mon argent. Cependant, il a coupé tout contact en refusant de prendre mes appels. Un dimanche, je me suis levé pour aller le chercher et je l'ai croisé à la Cité Mixta. Il a essayé de s'enfuir dès qu'il m'a aperçu. C'est sur ces entrefaites que je l'ai appréhendé avant de le mettre dans un taxi pour le conduire au commissariat de l'Unité 15", a soutenu le plaignant qui demande le remboursement de son argent et un montant de 500.000 f à titre de dommages et intérêts.

Des allégations que le mis en cause a balayé d'un revers de main. Il allègue cependant, avoir connu la partie civile par le biais de son ami Ibrahima. "Ce dernier l'a amené chez moi pour que je puisse l'aider à obtenir son visa. Je devais le mettre en contact avec mon ami Diokhané. Je ne connais pas le plaignant, je ne suis qu'un intermédiaire. Je l'ai mis en rapport  avec Diokhané. La première fois, Ibrahima est venu pour me dire de l'aider pour que son grand frère puisse voyager. La deuxième fois, il est revenu avec Ibrahima pour la remise des sommes, mais il ne m'a pas remis son argent", déclare-t-il à la barre.

Dans son réquisitoire, le parquet a relevé que le prévenu apparaît comme un faux marabout. "Il y a eu plusieurs rendez-vous au domicile du marabout Seck. C'est lors du deuxième rendez-vous que la remise de l'argent a eu lieu. Dans le cas d'espèce, même si la remise a été indirecte, le prévenu a participé à cette activité", martèle-t-il. Suffisant pour le ministère public de requérir deux ans d'emprisonnement contre lui.

Quant à la défense, Me Baba Diop estime que les faits sont assez perplexes et il demande une application bienveillante de la loi pénale. 

Au finish, le juge après en avoir délibéré conformément à la loi, a déclaré le prévenu coupable et l'a condamné à 6 mois de prison ferme assorti d'une amende de 2 millions pour  remboursement de la partie civile et 500 mille à titre de dommages et intérêts.
Jeudi 1 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :