Économie : L’appel du successeur de Mansour Kama aux populations et aux jeunes.


Dans les locaux de la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (Cnes), le président Babacar Ndiaye a accueilli ce vendredi 6 novembre 2020, la visite du patron de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad), Abdoulaye Sow. 

En digne successeur de feu Mansour Kama, décédé il y a quelques mois, le président du Cnes a lancé un appel à l’endroit des acteurs du secteur privé, mais aussi à l’adhésion de la population sénégalaise, la principale bénéficiaire.
 
Le compagnonnage de la Chambre de Commerce avec la Cnes date de plusieurs décennies. Cela date des défunts présidents desdites organisations que sont Mansour Kama et Lamine Niang. Aujoud’hui nous nous félicitons de l’initiative du président Abdoulaye Sow qui est venu à notre rencontre pour une visite de courtoisie et de travail. Cela montre qu’il est dans une bonne dynamique et que ses actions cadrent avec les attentes des opérateurs économiques : c’est l’unité et la cohésion des acteurs du secteur privé. Tout cela, dans le sens des intérêts de la population. C’est cette expérience que nous entendions échanger, parce que nous voulons que tout cela soit pérenne. Nous nous sommes engagés à nous rencontrer tous les 6 mois, pour discuter. Cela conformément à sa demande’’, a dit le président de la Cnes, Babacar Ndiaye.
 
Dans ses propos tenus à la sortie de la séance de travail avec son collègue de la Cciad, il a indiqué que le secteur privé travaille pour les populations. ‘’Nous travaillons pour les populations. Donc, nos populations ont tout intérêt à ce que que l’ensemble des acteurs du secteur privé soient unis. Dans le passé, la Chambre de commerce était dirigée par des personnes âgées. Nous étions sous leur ombre. Idem pour le Cnes et nous étions des jeunes et à leurs côtés. Donc, c’est à notre tour de leur passer le témoin. Nous avons aujourd’hui une idée sur comment les impliquer dans nos actions. Une section a été ouverte d’ailleurs pour eux, ainsi nous pourrons leur transmettre le flambeau. Nous travaillons dans ce sens. Au niveau de la Chambre de commerce, également, il y a des jeunes. Nous entendons leur tendre la main et les intégrer dans nos organisations’’, a-t-il conclu...
 
Vendredi 6 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :