Dr ALIOUNE SYLLA COGNE : " Point d'opposants, juste des acharnés... Le Ps et l'Afp sont des alliés, mais des alliés qui dorment... Abdoulaye Sylla et ses marchés '

De la sortie de Pape Alé Niang accusant son fils d'avoir gagné anormalement un marché de 130 milliards, aux critiques '' tous azimuts '' de l'opposition contre le Président Macky Sall et son discours en passant par le prochain jugement de Khalifa Sall, le docteur Alioune Sylla a choisi de cogner sur tout. Dans cet entretien exclusif avec Dakaractu, le doyen de l'Apr à Touba ouvre le feu sur tout...


Dakaractu : Le discours du Président Sall... Que de redites, selon l'opposition.

 Ça aussi, l'opposition l'avait dit l'année dernière. Pour eux, quand le Président Macky Sall parle, il n'est point utile de l'écouter attentivement. Le réflexe est de dire qu'il s'agit de redites. Opposition n'est pas acharnement, malheureusement pour eux. Le discours du chef de l'État ne devrait souffrir d'aucune critique. Il a fait état de certaines de ses réalisations et a annoncé certains de ses projets. Nul n'ignore que le Pudc a fait des miracles, le PSE aussi. C'est un travailleur, le Président de la République. Il parle peu et travaille beaucoup (...).

Il a appelé au dialogue. Est-ce véritablement sincère ?

Son appel au dialogue politique est sincère. L'acte qu'il vient de poser, c'est à dire designer un facilitateur, est suffisant pour attester de sa bonne foi. Il y a trop de partis au Sénégal et pourtant, par le biais de son ministre de l'intérieur, il va dialoguer avec tout le monde. Maintenant, l'opposition n'est pas obligée de tomber d'accord sur tout. C'est des échanges. L'opposition ne peut pas empêcher ce pays de connaître une élection présidentielle en 2019. Ôte-toi pour que je m'y mette, c'est à ce jeu que joue la gauche. Mais il faudra tout faire dans le respect total de la charte fondamentale qui régit ce pays.

Avec un ministre de l'intérieur militant dans son parti, le Président Sall peinera à convaincre qu'il veut réellement des élections transparentes.

Aucun Premier ministre, même habitant le Palais, ne peut voler des élections au Sénégal. Les mécanismes de rigueur en période électorale sont suffisamment performants pour sécuriser le vote.  Je ne suis pas contre la nomination d'une personne comme chargé des élections. Mais je dis qu'un ministre de l'intérieur ne peut plus trafiquer. Rien que la presse suffit pour parer à toute éventualité de fraude. Si on pouvait voler ou si on en avait la volonté, je vous assure que nul ne nous aurait battu dans une ville aussi symbolique que Touba. Pourtant, nous avions été laminés même si par ailleurs tout peut être relativisé avec le sabotage des bureaux de vote par cette opposition.

Khalifa Sall et le plan de sa liquidation politique bientôt à terme...

Il n'y a aucun plan de liquidation. La justice tente de connaître d'un dossier de détournement présumé. Elle fera son travail. Khalifa est un Sénégalais comme tout le monde. Il a été sacrifié par ses proches. Il a plongé dans un combat. Il donne des coups. Qu'il se prépare à en recevoir. La justice fera son travail qu'il vente ou qu'il neige. S'il n'a rien pris, il ira retrouver les siens tout tranquillement.

La crise qui secoue votre allié socialiste...Vous en dites quoi ?

Le Ps s'est affaibli en excluant 65 personnes et pas n'importe lesquelles. Ces leaders exclus doivent prendre leurs responsabilités et aller voir ailleurs. 


Votre allié est désormais devenu faible. À quoi bon continuer à cheminer avec lui ?

Notre compagnonnage avec le PS ne peut nullement souffrir de la défenestration de 65 des leurs. Toutefois, je suis au regret de remarquer que le Ps et l'Afp, pour ne citer qu'eux, sont des alliés qui dorment plus qu'ils ne fonctionnent. Ils ne font rien. Ils sont statiques. Au Sénégal, malheureusement, l'Alliance signifie partage quand tout va bien.

Votre fils est attaqué par Pape Alé Niang. Il est accusé d'avoir gagné un marché de 130 milliards sans le mériter.

Pape Alé Niang est décevant. Qu'il aille se refaire un sommeil. Abdoulaye Sylla est certes mon fils, mais c'est un brave Sénégalais qui travaille pour lui et pour son pays. Son entreprise n'est pas une petite entreprise. Il s'est battu pour être celui qu'il est. Il s'est battu pour bâtir une entreprise performante avec un matériel sophistiqué. Qu'il aille voir de ses propres yeux ce qui se fait à Diamniadio. Abdoulaye Sylla a un père pas comme les autres. Et ce père, c'est  Serigne Sidi Mokhtar Mbacké. Il continuera à gagner des marchés qu'il plaise à ce journaliste ou non. Abdoulaye Sylla ne parle pas. Il travaille. Il a récemment envoyé une cinquantaine de camions à Touba la veille du Grand Magal. Son rôle, c'est de servir Serigne Touba. Il continuera dans cette voie. Des fois, on fait la grogne quand un étranger gagne les marchés. Aujourd'hui qu'il défend le diable, Pape Alé Niang verse dans le dénigrement. Et c'est regrettable de s'attaquer à Abdoulaye qui n'a jamais fait de mal à quelqu'un...
Lundi 1 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :