Dossier Khalifa Sall : Me François Sarr indexe un manipulateur derrière toute la procédure.


Dossier Khalifa Sall : Me François Sarr indexe un manipulateur derrière toute la procédure.
"Derrière le dossier Khalifa Sall, il y a une main invisible". Hypothèse qui fait l'objet de spéculations dans la défense du Maire de Dakar, notamment Me François Sarr, qui a plaidé la nullité de la procédure, intentée contre le Maire de Dakar.
L'avocat à la Cour met en doute la crédibilité et l'impartialité de l'enquête du parquet, réclamant par ailleurs le retrait de cette "main invisible" qui, selon lui, "serait derrière la procédure". "Il y a bien un manipulateur derrière toute la procédure", soutient le conseil, avant d'ajouter : "Je me suis toujours dit que derrière ce dossier, il y a une main invisible et puissante. Durant toute la procédure, on nous avait dit que Khalifa Sall n'avait pas d'immunité".
L'avocat, désigné comme le coordinateur de la défense, renseigne que "le parquet s'est levé un jour pour demander que soit levé l'immunité parlementaire de Khalifa Sall, reconnaissant par là qu'il a été bel et bien bénéficiaire de cette immunité depuis son élection". Me François Sarr doute même de la levée de l'immunité du premier magistrat de la Ville.  "L'Assemblée nationale se fourvoie. Les documents qui ont été produits ne peuvent pas prouver que l'immunité de Khalifa Sall a été levée", doute l'avocat. Il est persuadé que son client fait l'objet d'une détention arbitraire". 
Vendredi 26 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :
MOI FALLOU SENE !

MOI FALLOU SENE ! - 26/05/2018