Décès à la prison de Rebeuss : Révélations sur les causes de l'emprisonnement de l'une des victimes


 
Rongé par un mal qu’il pein à cacher, le papa d’un des deux détenus morts à la prison de Rebeuss a fini par céder la parole à son frère cadet Mor Ndiaye, devant les locaux de la Morgue de l’Hôpital Aristide Le Dantec où certains proches de feu Cheikh Ndiaye (18 ans) étaient venus récupérer la dépouille de leurs enfants.
 
C’est donc dans ces circonstances qu’il a évoqué comment sa famille a appris le décès de Cheikh Ndiaye. ‘’Par l’entremise d’une proche, nous lui apportons chaque matin le petit-déjeuner. Mais, à notre grande surprise mercredi (hier), celle qui se chargeait de lui apporter son repas nous a appelé de Rebeuss pour nous informer de sa mort. Je n’y revenais pas’’, a confié M. Ndiaye, l’oncle du défunt.
 
Mais celui-ci n’a pas caché ses doutes concernant les explications livrées par les autorités pénitentiaires. ‘’Les autorités nous ont confié que Cheikh a perdu la vie des suites d’une violente bousculade. Mais, ce qu’elles nous ont servi comme réponse ne nous suffit pas.  Elles ont juste avancé des problèmes liés à un court-circuit qui serait à l’origine de tout ce drame’’.
 
En attendant d’organiser les obsèques de leur enfant, il se refuse de parler de ce que la famille a véritablement décidé de faire. ‘’Actuellement, nous attendons qu’ils finissent de procéder à l’autopsie pour savoir ce qui va suivre. Mais pour l’heure nous voulons juste inhumer notre mort. Et ensuite nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour que justice soit faite dans cette affaire.’’
 
En détention provisoire, il est décédé à 5 jours de son procès
 
À en croire l’oncle endeuillé, le défunt détenu Cheikh Ndiaye a été arrêté par la gendarmerie dans le cadre d’une opération de contrôle. Il devait faire face au juge lundi prochain. ‘’Cheikh n’était même pas un majeur, il n'était âgé que de 17 ans. Nous allons nous battre. Et nous sollicitons le soutien de tous ceux qui sont contre l’injustice pour que ce dossier soit tiré au clair’’.
 
Dakaractu qui était parti à la rencontre de la famille du défunt, a appris que celle-ci s’était présentée très tôt ce jeudi à la morgue de ladite structure hospitalière où la dépouille de leur fils a été acheminée après le drame. Mais, ladite famille n’était pas seule sur les lieux. Pour preuve, des agents du service de l’administration pénitentiaire ont par ailleurs été aperçus sur place ainsi que la police scientifique.
 
Jeudi 29 Août 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :