Convention de partenariat cadre : Der et Fongip signent pour la mise en place d’un guichet unique.

La Délégation à l’entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes (DER/FJ) et le Fongip ont signé une convention de partenariat cadre ce mardi 26 avril 2020. Le protocole d’accord paraphrasé par le directeur général du Der, Pape Amadou Sarr et l’administrateur du FONGIP Thérèse Faye Diouf, va permettre aux deux entités de mutualiser leurs forces pour la mise en place d’un mécanisme de financement innovant et d’un guichet unique.


Cette convention cadre permettra de mieux participer à la prise en charge des besoins de financement et d’emploi des jeunes et des femmes. Un sujet qui, selon Thérèse Faye Diouf, est au cœur des pouvoirs publics et de l’actualité. «Il est évident qu’unir nos forces nous permettra d’améliorer notre capacité d’intervention pour le financement des jeunes et des femmes et du secteur privé de façon générale. Ce qui permettra davantage de trouver une meilleure synergie entre les deux entités», a constaté l’administrateur général du FONGIP. 

 

«Mise en place d’une ligne de garantie pour mobiliser un volume de financement»

 

Convaincu du positionnement opérationnel de la DER/FJ dans le financement des acteurs économiques, le FONGIP se dit prêt à accompagner «la mise en place d’un mécanisme de financement innovant par sa garantie conformément à la volonté de l'État. Ces mécanismes prévoient la mise en place d’une ligne de garantie pour mobiliser un volume de financement important destiné aux acteurs, à la jeunesse et aux femmes», explique Thérèse Faye Diouf. 

 

Selon Papa Amadou Sarr, directeur général de la DER/FJ, ce partenariat revêt une importance capitale pour la réalisation des objectifs fixés dans la création de richesses et la valorisation des chaînes de valeur agricole et artisanale. Elle marque aussi le début d’une collaboration fructueuse stratégique qui repose sur «l’établissement de partenariat technique et financier avec les différents acteurs de l’écosystème entrepreneurial qui ajuste pour favoriser la consolidation du secteur privé national et l’autonomisation socio-économique des femmes et des jeunes à travers les crédits, les nano crédits et les micro crédits... », explique le directeur général de la DER/FJ. 

 

 « Der, Fongip, Adpem, Anpej et 3fpt esnsemble pour un guichet unique »

 

Le protocole d’accord constitue une étape cruciale dans la formalisation d’une relation de partenariat qui portera entre autres sur trois éléments essentiels. Il s’agit de «la définition de mécanisme de garantie de cofinancement dans l’accompagnement des femmes et des jeunes entrepreneurs ainsi que le partage de base de données de porteurs de projets et visant à faciliter l’identification des besoins des entrepreneurs et harmoniser les interventions restrictives», a soutenu Papa Amadou Sarr qui toutefois précise que l’objectif est de «mettre en place un guichet unique ».

 

Ce dernier démarrera « à partir du mois de mai Der, Fongip, Adpem, Anpej et 3fpt seront ensemble pour faciliter l’accès aux financements des jeunes et femmes du Sénégal. Un plan d’action sera élaboré dans les jours à venir par les parties et les deux équipes vont travailler en parfaite harmonie pour définir les modalités techniques et administratives qui vont sous-tendre ce partenariat et accompagner le secteur privé national ». 

Mardi 27 Avril 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :