Cheikh Oumar Anne, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation : "Nous avons multiplié par 2 le nombre de bachelières dans les séries S"

La présence des filles dans les filières scientifiques est une priorité pour les autorités sénégalaises. C'est le sens de l'intervention du ministre sénégalais en charge de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation qui l'a affirmé ce lundi, en marge de la conférence de l'Académie africaine des sciences à Dakar.
Selon Cheikh Oumar Anne, le Sénégal a multiplié par deux, voire trois le nombre de bachelières dans les séries scientifiques. Le ministre de faire remarquer que cela s'est fait aussi bien en quantité qu'en qualité. D'après lui, les filles qui embrassent les filières scientifiques se sont révélées meilleures que les garçons. Un bond en avant dont se félicite le ministre de l'Enseignement supérieur qui annonce un renforcement de l'État pour la pérennité de cette performance.


Lundi 15 Juillet 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :