Candidature en 2019 ; réseaux français : ABC prépare la guerre en temps de paix


Tout ce que dit le petit maure, il l’a entendu sous la tente. La dernière sortie de Abdou Mbow traitant Me Alioune Badara Cissé de tous les noms d’oiseaux trahirait une stratégie de riposte concoctée au sommet pour neutraliser l’ancien ministre des Affaires étrangères, qui aurait perdu son poste en 2012 pour s’être comporté en « président des Affaires étrangères », en « défiant » l’autorité du chef de l’Etat.
Dans un article intitulé  « Limogeage de ABC : vers un feuilleton politico-judiciaire autour du mandat du médiateur de la République », Dakaractu sonnait l’alerte le 4 mai 2018 déjà, après que le Secrétariat exécutif national de l’Alliance pour la République (SEN-APR) a fait publier un communiqué, truffé d'irrégularités et d'énormités, réclamant la tête d’un Alioune Badara Cissé auteur présumé de « sorties récurrentes…contre les institutions de notre pays…constituant en même temps une atteinte grave au devoir de réserve que lui impose ses hautes fonctions ». 
 « …à quelques encablures de la présidentielle, toute exclusion d’un éminent-fondateur peut avoir un effet d’entrainement, électoralement contre-productif, sur les nombreux frustrés. Comprenant que le vent tourne en sa faveur avec les querelles de préséance causées par le choc des ambitions de la base au sommet, Alioune Badara Cissé, qui avait, en réalité, reculé pour mieux sauter, multiplie les assauts aux fins de pousser ses adversaires à la faute », écrivions-nous.
Le temps nous donne raison puisqu’avec cette sortie du porte-parole adjoint de l’Apr, ABC a obtenu ce qu’il voulait : faire sortir l’Apr officielle de sa posture défensive. Il espère ainsi se mettre dans l’étoffe d’un martyr et ramasser, le cas échéant, les marrons du châtaignier.   
Mieux, selon nos sources, le Saint-Louisien a profité de son éclipse médiatique pour se faire discrètement des réseaux à travers le monde.  

Nos sources citent une certaine France parmi ses soutiens.  Pour preuve : le 11 juillet,  le médiateur de la République a été élevé par l’ambassadeur Christophe Bigot au rang de Grand Officier de la Légion d’Honneur française.

En définitive, Alioune Badara Cissé veut incarner le rôle de l’anti-Macky. Même le poème élégiaque qu’il a adressé au pape du Sopi en cadeau d’anniversaire participe de ce dessein.

Alioune Badara Cissé est-il candidat à la présidentielle de 2019? Nos sources répondraient par l’affirmative sans dire cependant si la loi sur le parrainage ne constitue pas un obstacle.  

Toute la question est de savoir si cette guerre froide, désormais ouverte,  ne va pas déboucher sur un déballage à fort retentissement médiatique, sous le mode de « Lui et moi ».

 
Vendredi 3 Août 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :