BARA SOW - ABABACAR DIAGNE / Les derniers moments sur terre de deux Thiantacônes tués et enterrés, mais subitement devenus incontrôlables?


BARA SOW - ABABACAR DIAGNE / Les derniers moments sur terre de deux Thiantacônes tués et enterrés, mais subitement devenus incontrôlables?
Originaire de Kaolack, Bara Sow a, de son vivant, manqué d'être un footballeur professionnel et plus précisément un patenté gardien de but. C'est d'ailleurs à cause du '' Thiant '' que sa carrière, que beaucoup de ses proches prédisaient flamboyante, perdra de son lustre. Très dynamique, le futur disciple de Cheikh Béthio Thioune était facilement reconnaissable de par son imposante silhouette et de par sa verve sans pareille. Bara Sow était très rapidement devenu, au fil du temps, un disciple différent des autres. Maîtrisant très aisément ''le Sass'' (recueil de khassidas indiqué par Serigne Saliou au Cheikh Béthio Thioune comme étant le noyau des écrits de Serigne Touba), Bara avait aussi une voix forte pour prétendre prendre part aux séances de déclamations. 

Seulement, avec son ami Ababacar Diagne, ils étaient devenus subitement incontrôlables. De disciples très aimés et même cités en exemple, ils étaient passés de l'autre côté de la plaque devenant des disciples indésirables, voire spirituellement dangereux. En effet, de ''Cheikh Béthio yaay Serigne Saliou'' (Serigne Béthio, tu es Serigne Saliou), ils étaient passés à ''Cheikh Béthio yaay Serigne Touba" (Cheikh Béthio, tu es Serigne Touba), avant d'atterrir carrément dans le péché d'association "Cheikh Béthio yaay Yalla'' (Cheikh Béthio tu es Dieu). Cette nouvelle dynamique accompagnée de comportements nouveaux et bizarres avaient incité chez le guide des Thiantacônes une attitude de rejet vis-à-vis des deux hommes.

Non seulement Bara Sow et Ababacar Diagne scandaient partout où ils passaient ce blasphème, mais ils le soutenaient par des arguments nombreux et variés. Nos sources de confier qu'ils étaient petit-à-petit plus exigeants voire incontrôlables. C'est alors qu'ils sont devenus des marginaux jusqu'au jour fatidique... 
Mercredi 24 Avril 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :