Ayib Daffé : Nous avons vu venir, mais BBY et les acteurs du dialogue ont rejeté nos amendements


Membre du groupe parlementaire Yewwi Askan Wi, le député Ayib Daffé est revenu la genèse de la proposition de loi qui a différé la présidentielle au 15 décembre prochain. 


Face à la presse, le parlementaire rappelle qu’« en août 2023, les conclusions du dialogue national avaient été présentées aux députés. Nos leaders nous ont présentés des propositions d’améliorations sur les amendements pour que la présidentielle soit transparente, inclusive. Nous avions alerté le parrainage et sur l’éligibilité et sur le processus électoral », rappelle M. Daffé qui regrette le rejet de ces propositions.


Malheureusement, il note que ce sont ces mêmes parlementaires qui avaient rejeté leurs propositions « qui proposent la mise en place d’une commission. C’est eux qui fustigent le processus électoral », dit Ayib Daffé.


Ainsi, il regrette ce coup du sort qu’il met sur le dos des parlementaires de BBY et de certains de l’opposition. « Malheureusement toute initiative prise, les députés de BBY et certains qui se réclament de l’opposition rejettent systématiquement.  Ce sont ces crises que nous voulions éviter en son temps », conclut Ayib Daffé. 
Mardi 13 Février 2024
Chamsidine Sane




Dans la même rubrique :