Affaire Batiplus : Ces aveux de Rachelle Sleylati, la responsable du coffre-fort, qui font scandale


Affaire Batiplus : Ces aveux de Rachelle Sleylati, la responsable du coffre-fort, qui font scandale
Les aveux glaçants de Rachelle Sleylati qui enfoncent Alex Rabih Kfoury et son clan », ce jeudi, dans seneweb.com. Une nouvelle épreuve pour les familles du couple alors que le placement sous mandat de dépôt de la « caissière » de la filiale du groupe Fares est fortement contesté. Ses aveux font scandale.

Coup de théâtre dans l'affaire Batiplus, qui défraie la chronique. La filiale du groupe Fares est polluée par un scandale de près de 2,8 milliards de francs CFA. Et Seneweb est revenu sur les aveux de Rachelle Sleylati. Cette dernière, responsable du coffre-fort de « Batiplus », a été entendue par les éléments enquêteurs de la Section de recherche (Sr) de la gendarmerie de Colobane.

Lors de son interrogatoire, la jeune femme a reconnu avoir puisé plusieurs centaines de millions de francs CFA dans le coffre-fort de la société. D’ailleurs, un audit des comptes de l'entreprise a révélé un écart de plus de 125 millions de francs CFA. Le site d'informations indique que les parents de Rachelle Sleylati et Alex Rabih Kfoury ont été nommément cités par Rachelle Sleylati comme bénéficiaires majeurs de l'énorme somme d'argent détournée.

« Pouvaient-ils ignorer que l’argent ait été volé ? Si oui, comment ne pas s’alarmer et s’étonner lorsqu’une jeune caissière de 25 ans qui touche 1 million de FCFA/mois leur apporte tout d’un coup des centaines de millions ? », s’interroge seneweb.

 Le couple  a pu acheter d'un coup un appartement à 395 millions de FCFA cash. Mieux, Kfoury et sa fiancée avaient réservé un deuxième appartement à 360 millions FCFA, en cours de construction, pour lequel un acompte a déjà été versé.

Et, le coût exorbitant de ces transactions a été confirmé par les vendeurs, selon seneweb.com. « Le couple aurait procédé à une rénovation totale de l’un des appartements et opté pour un décor beaucoup plus luxueux, avec des travaux estimés à plusieurs dizaines de millions FCFA. Qu'est ce qui pourrait expliquer qu'autant de biens soient conjointement acquis dans la précipitation par un couple qui n'est pas encore marié ? », lit-on sur le plus ancien des sites sénégalais.

Rachelle Sleylati a fini par reconnaître avoir volé 126 millions FCFA de la caisse dont elle était la seule détentrice de clés, rien que sur la période du 27 janvier au 25 février 2020. Devant les enquêteurs de la Section de recherche (Sr), elle n'a pas parlé pour ne rien dire, et a livré souvent ses vérités sous forme de négatifs, à charge pour les pandores de les développer pour en découvrir le sens. Un montant de 126 millions de FCFA déjà reconnu par l’accusée sur une somme globale de 2 084 000 000 FCFA ne tient compte que d'une période établie sur 1 mois.  

Les réponses de de Rachelle Sleylati sur le manquant d'un milliard six cents millions (1 600 000 000 FCFA) de francs CFA constaté durant l'année 2019, ont été dévoilées dans seneweb.com. « Je ne peux pas confirmer ce montant car je n'ai pas fait le total des sommes que j'ai prises », a-t-elle dit.

La jeune femme finira par être  déférée au parquet. Le procureur l’a finalement inculpée pour les chefs d'association de malfaiteurs, faux et usage de faux en écriture de commerce, abus de confiance et blanchiment de capitaux. Elle a été placée sous mandat de dépôt le 25 mars dernier.

Bien avant cela, renseigne-t-on, Rachelle Sleylati avait disparu des radars sous prétexte d’être malade, sans présenter aucun symptôme. L’affaire Batiplus colle à la peau de Rachelle Sleylati. Sur Procès-verbal, elle a déclaré : « Je reconnais que j’ai personnellement sorti de l’argent du coffre. Je prenais chaque jour un ou deux millions, en espèces, en plus il m’arrivait de prendre cinq millions d’un coup, trois fois chaque mois. » Selon Batiplus, le préjudice s’élèverait à plus de 2 milliards FCFA.
Vendredi 19 Juin 2020



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :