Abattage clandestin : « Il nous faut revoir la manière de combattre le fléau » (Mamadou Talla, Pdt des éleveurs)


L'abattage clandestin est tout abattage d'un animal qui n'a pas eu lieu dans un abattoir ou un établissement destiné à cet usage et agréé par l'autorité administrative.

Donc, il faut abattre au niveau des abattoirs réglementaires. C'est pourquoi, au cours de la visite de prise de contact du nouveau ministre de l'élevage et des productions animales, les acteurs se sont montrés très sensibles sur le sujet. C'est en premier lieu le directeur de la SOGAS (Société de gestion des abattoirs du Sénégal) qui s'est exprimé pour dénoncer la recrudescence de ce phénomène qui prend de plus en plus d'ampleur. 

Mamadou Talla, par ailleurs représentant les éleveurs de "SERAS", aura une autre approche. Selon lui, "il n'y a pas d'abattage clandestin, mais plutôt un abattage social". En d'autres termes, il estime qu'il faut penser à tous ces jeunes qui tirent profit de cette pratique qui se fait certes en dehors de l'abattoir, mais selon des normes répondant à l'hygiène.

Il faut donc, selon lui, avoir de larges discussions avec la SOGAS, pour que, de part et d'autre, personne ne soit mis à l'écart...
Mardi 24 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :