Utilisation des bouillons : « Tous présentent un potentiel de toxicité » (Pr Amadou Diouf, président du Codex)


Prenant part, ce 25 mai, à la 1ère journée scientifique (J3SA1) en prélude de la célébration de la Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments (JISSA), le président du comité national Codex Alimentarius, le Pr Amadou Diouf a insisté sur le contrôle des bouillons dont l’utilisation est récurrente dans les plats sénégalais.

« Il faut que nous puissions avoir la possibilité de nous assurer que tout ce qui est ingrédient, additif alimentaire qu’on a mis dans le bouillon ou même dans une boisson, respecte les normes codex. Tout ce qui est commercialisé n’a pas un danger immédiat », a-t-il souligné. 

Selon le scientifique, pour s’assurer que les populations consomment des denrées alimentaires conformes, il faut que le contrôle sur les produits continue, raison pour laquelle, il invite les acteurs à se focaliser sur toutes les denrées alimentaires en plus des bouillons.

« Tous présentent un potentiel de toxicité parce qu’ils renferment des toxiques, mais il faut qu’ils respectent les normes », a expliqué le Pr Amadou Diouf.

Le Codex Alimentarius est un recueil de normes, de codes d’usage, de directives et d’autres textes apparentés concernant les principales denrées alimentaires, qu’elles soient traitées, partiellement traitées ou brutes destinées à la consommation ou à une transformation intermédiaire. Ses normes et ses textes servent de référence en matière de commerce international des denrées alimentaires en vertu de l’Accord de l’Organisation Mondiale du Commerce sur l’application des mesures sanitaires et phytosanitaires.
Mercredi 25 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :