Serekunda / Meurtre du commerçant Ousmane Darboe : La Police ouvre une enquête


Dakaractu avait révélé avant-hier Mercredi des manifestations de commerçants dont des sénégalais à Serekunda après le meurtre d’un des leurs. La victime Ousmane Darboe, selon les manifestants qui avaient attaqué l'Unité de lutte contre la criminalité de la police, a été battu à mort par la Police. Des centaines de manifestants avaient lancé mercredi des briques et des pierres au quartier général de l'unité de police anti-criminalité de Bijilo.

Les manifestants, qui ont marché de Serekunda Market à Bijilo, ont accusé le personnel de l'Unité Anti-Crime d'avoir tué Darboe. Selon une déclaration de la police, il a été arrêté le 12 juillet et inculpé pour avoir prétendument reçu des biens volés. Selon la déclaration, Darboe a été libéré sous caution le 15 juillet.

Ce qui s'est passé ensuite n'est pas clair, mais des sources familiales disent que Darboe est mort mardi. La police n'a pas dit où et comment il est mort, mais a déclaré qu'il était un patient asthmatique, ce qui les avait incité à le libérer sous caution pendant sa détention.

Les manifestants ont allégué que la police avait joué un rôle dans la mort de Darboe. Ils ont bloqué l'autoroute Sénégambie-Turn Table pendant au moins deux heures et ont lancé des bouteilles, des pierres et d'autres objets à la police. Ils ont également mis le feu à des pneus de voiture et envoyé des panaches de fumée noire dans le ciel.

Le personnel de l'Unité de lutte contre la criminalité a été vu portant des armes à feu et tirant des gaz lacrymogènes en guise de réponse.

Pendant l'émeute, la maison du chef de l'Unité de lutte contre la criminalité, Gorgi Mboo, a été vandalisée et incendiée.

Yankuba Drammeh, chef d'état-major adjoint de la défense des forces armées gambiennes, est arrivé sur les lieux et a appelé au calme. Il a attiré l'attention des manifestants sur l'impasse politique de 2016/2017 en Gambie et a cité la "discussion constructive" comme catalyseur de la paix dont jouissent les Gambiens.

Entre-temps, l'Inspecteur général de la police a assuré le public que la police enquêterait sur la mort d'Ousmane Darboe et communiquerait les résultats de l'enquête.
Vendredi 26 Juillet 2019
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :