Sénégal - Santé et difficultés : le SAMES annonce une série de plans d’action et invite l’État à plus de considération.


Les difficultés persistent et peinent à s'éradiquer dans le secteur sanitaire. Au Sénégal, les agents du secteur souffrent de beaucoup de maux dénoncés ce lundi par le secrétaire général national du SAMES, le docteur Mamadou Demba Ndiour lors de sa rencontre avec la presse nationale.
 
En présence de ses collègues tous professionnels de la santé, venus de différentes régions du pays, Mamadou a évoqué  des soucis préoccupants, constituant une entrave à leur travail, et qui seraient liés à l’accueil et à l’orientation, retard des salaires, retards des indemnités, discrimination…
 
« Les salaires sont faibles, les conditions de travail sont drastiques et pire, il n’y a pas la protection et l’égard qu’on doit avoir pour les médecins. On ne le retrouve pas de la part des autorités », se désole le syndicaliste.
 
Cependant, pour ce dernier, le gouvernement ne souhaite pas leur accorder une oreille attentive, c’est pourquoi il compte dérouler dans les jours à venir une série de plans d’action visant à amener l’État du Sénégal à se pencher sur la plateforme revendicative du syndicat portant sur plusieurs des points essentiels.
 
 
« Dans notre plateforme, nous avons déroulé un arsenal de modes d’action, nous avions jugé nécessaire de nous limiter dans un premier temps au respect des urgences, mais on va bientôt corser le combat », a expliqué le secrétaire général.
Ainsi, le BEN appelle tous les organes du syndicat à se mettre en ordre de bataille devant « le dilatoire du gouvernement » observé depuis le dépôt de la plateforme revendicative nationale le 18 décembre 2023, assorti d’un préavis de grève.
Mardi 6 Février 2024
Dakaractu




Dans la même rubrique :