Révélations : Augustin Senghor ne devait pas postuler pour un troisième mandat


Les trois candidats à la présidence de la Fédération Sénégalaise de Football ont été pendant plus de trois tours d'horloge face-à-face pour un Grand Débat  télévisé sur la Tfm. Un débat très virulent à une semaine de l'Assemblée générale élective de la Fédération Sénégalaise de football  (Fsf). 
Le débat, animé par les journalistes Cheikh Tidiane Diaho et Malal Diagne "junior" était articulé autour de différents thèmes. Mais il a vite tourné au pugilat, Louis Lamotte et Mbaye Diouf Dia accusant le président sortant, Me Augustin Senghor de "vouloir le beurre et l'argent du beurre". 
D'abord, c’est Lamotte qui s'est exprimé contre une nouvelle candidature pour Augustin. Puis, Mbaye Diouf Dia a, lui aussi, assuré que le football sénégalais ne veut pas un troisième mandat. "Ce n'est même pas légitime. Sur le principe, il n'a jamais été question qu'il (Augustin) se présente pour un troisième mandat", a-t-il dit. Comme pour dire que son collaborateur a violé les termes du protocole d'accord. Pour le Président de Mpc, la tenue d’une AG, prévue pour le 12 août 2017, devrait en effet aboutir sans la candidature de Me Augustin Senghor.  Il se dit même surpris de le voir rempiler pour un troisième mandat à la tête de la Fsf. "Contrairement à ce qui était convenu auparavant, Augustin veut aujourd'hui un troisième mandat", regrette Louis Lamotte, qui parle d'une absence de réforme en lien avec la limitation des mandats. 
Mardi 8 Août 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Drogba change de tête

Drogba change de tête - 16/12/2017