Retour d'exil: Me Ngagne Demba Touré se pavane dans les rues de Grand-Yoff et délivre un message fort à ses sympathisants


Le greffier et coordonnateur national de la jeunesse patriotique de l'ex Pastef est de retour au Sénégal depuis quelques heures. Me Ngagne Demba Touré s'était exilé vers le Mali au début du mois d'août 2023. Il avait été convoqué à la Division des Investigations Criminelles (Dic), à la fin du mois de juillet 2023. Ce retour d'exil intervient quelques jours après la libération de centaines de détenus politiques. 

Face aux populations de Grand-Yoff, à la zone de captage, Me Ngagne Demba Touré leur demande pardon. " c'est une affectation injuste qui m'a amené à Matam et c'est depuis que j'ai rejoint mon lieu d'affectation que je ne suis plus revenu chez moi à Grand-Yoff. Je demande pardon à toute ma famille, à Fatima Bintou Rassoul, ma fille de 3 ans à qui je demande pardon. Notre responsabilité est historique et cela exige que chacun d'entre nous prenne sa responsabilité individuelle. Le système de prédation et de corruption doit prendre fin au Sénégal", dira-t-il devant ses nombreux soutiens à Grand-Yoff.   

Rappelons que Me Ngagne Demba Touré avait fait une déclaration à l'époque  pour expliquer son exil vers le Mali. 

" Pour la pérennité des idéaux patriotiques qui nous unissent, je suis contraint à l’exil. 
Exil ? Oui. Exil ; loin de ma famille et de mes proches. Comme De Gaulle en juin 1940, chef de la France libre qui fit son appel à la résistance de Londres. 

A l’image de l’ayatollah Khomeini qui s’était exilé vers Nadjaf en Irak pendant 14 ans (1964- 1978), avant de rejoindre Paris en 1978 pour achever la révolution de 1979.
A l’instar de nombreux résistants de l’histoire.
Et si j’ai opté pour l’exil avec son lot d’incertitudes et de conséquences, c’est parce que je considère qu’aucun sacrifice ne sera de trop pour la survie de notre projet politique. 

De là où je suis présentement, avec plus de force, d’intensité et de liberté, je poursuivrais la lutte jusqu’à la fin de ce système mafieux qui suce le sang du PEUPLE SÉNÉGALAIS".
Dimanche 18 Février 2024
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :