Remaniement ministériel : Que retenir de l'arrivée d'Idrissa Seck au CESE ? Quid de ses deux alliés Diattara et Saleh dans le gouvernement de Macky Sall ?


C'est certainement l'annonce phare de ce remaniement ministériel tant attendu par les Sénégalais, l'entrée en jeu du leader du parti Rewmi, Idrissa Seck. Après s'être replié dans son camp, derrière un silence assourdissant, durant plusieurs mois, le revoilà à la tête du Conseil économique social et environnemental (CESE) où il remplace une certaine Aminata Touré évincée sans ménagement. Toutefois, il faut dire qu'entre Idy et Macky le dialogue n'a jamais vraiment été rompu. Cette annonce ne vient que confirmer ce bruit de couloir qui était largement relayé sur la place publique.

Idy, arrivé deuxième lors de la dernière élection présidentielle de 2019, était pourtant annoncé comme le nouveau leader de l'opposition, un costume pas à la mesure de ses ambitions politiques apparemment. En effet, en collaborant avec le gouvernement II du second mandat de Macky Sall, l'ancien maire de Thiès brouille un peu plus les cartes pour ce qui est de ses réelles motivations et des termes de cette entente improbable. Se positionne t'il comme un dauphin qui ne dit pas son nom ? Aura t'il le soutien de Macky Sall au terme de son second mandat déjà entamé ? Ou bien Idrissa Seck aurait-il négocié un soutien de Macky une fois son hypothètique troisième mandat froidement exécuté ? 

Ces questions méritent d'être posées au moment où les dauphins on va dire naturels de Macky Sall, semblent tous avoir été éjectés du gouvernement... En tous cas, le parti Rewmi est bien représenté dans ce nouveau gouvernement avec pas moins de deux ministres issus du parti Rewmi : Yancoba Diattara, le nouveau ministre en charge de l'économie numérique et des télécommunications en plus d'Aly Saleh Diop, ministre de l'élevage et des productions animales.

En sa qualité de secrétaire national chargé de la massification du parti Rewmi, Aly Saleh Diop, occupe ainsi un poste stratégique de ce gouvernement plus que jamais "politique. " De même que le  premier vice-président du Conseil départemental de Thiès, Yancoba Diattara, quasiment le bras droit d'Idrissa Seck, qui signe une entrée fracassante. Reste à savoir quelle sera la lecture à faire de cette association ponctuelle entre Apr-BBY-Rewmi ? Ce qui est évident, c'est que les cartes seront à nouveau mélangées et redistribuées dans le jeu politique sénégalais. 
Dimanche 1 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :