Refuge précaire : L’école du village de Ngol Ngol en permanence sous les abris provisoires


Refuge précaire : L’école du village de Ngol Ngol en permanence sous les abris provisoires
Dans un contexte de Sommet sur le Partenariat mondial pour l'éducation, présidé par le chef de l'Etat Macky Sall qui reçoit son homologue français, Emmanuel Macron, les écoles sous abris provisoires accueillent de plus en plus d'élèves. Ces salles de cours, construites en paille, se dressent comme un facteur difficile à contourner.
Les élèves de l'école du village de Ngol Ngol, situé dans la commune de Pékesse, (région de Thiès), étudient dans des salles de classe en paille. Les pieds en bois supportent la toiture en tôle. 
Une éducation de base de qualité ne leur est pas garantie. Les enfants de ce village, situé à quelques 100 kilomètres de Dakar, doivent composer avec les aléas : pluies, froid, forte chaleur, risques d’incendie, entre autres. Les élèves sont ainsi exposés aux aléas climatiques et surtout à des risques évidents. Le danger y est permanent. 
Les enfants de Ngol Ngol n'ont pas la chance d’étudier dans des salles en dur, comme à Diamatil, dans la même Commune de Pékesse. Les conditions d'études des élèves du village sont désastreuses. Leur classe est sous les abris provisoires, où les élèves déposent des briques en guise de bancs pour s’asseoir. Ces refuges précaires influent négativement sur la qualité des enseignements.
Vendredi 2 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :