Rebondissement dans l’affaire Marché Bou Bess : Les commerçants s’opposent à la hausse des taxes décidée par Djeddah Thiaroye Kao


Ce matin, les commerçants de marché Bou Bess, dans la banlieue dakaroise, ont accroché Dakaractu pour déverser leur bile après que, selon leurs dires, la commune de Djeddah Thiaroye a décidé, unilatéralement, d’augmenter sensiblement la taxe mensuelle de 4 000 F Cfa. « Avant, on payait 4 000 F Cfa. Depuis la semaine dernière, on veut nous imposer une nouvelle grille allant de 12 000 F Cfa à 40 000 Cfa », fustige M. Fallou Fall, surveillant général (délégué) des marchés de la zone.
Ainsi, depuis hier, les commerçants ont baissé les rideaux, brûlant, du coup, l’accord obtenu récemment par le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye qui avait, soucieux de la préservation de la paix civile entre les deux communes, trouvé une solution médiane. Solution que rejettent certains commerçants, arguant que la part belle est faite à Djeddah Thiaroye Kao. « Nous sommes avec les populations de Wakhinane Nimzatt et on ne va pas accepter qu’on leur fasse payer des taxes aussi élevées. Nous sommes là avec tous les notables et délégués de quartier de la commune pour marquer notre totale désapprobation », ajoute le surveillant général.
Ce dernier renseigne, en outre, que des collecteurs de taxes de la commune dirigée par Cheikh Dieng ont hermétiquement cadenassé les portes des cantines et boutiques, alors que ceci ne relèverait pas de leur prérogative.
Pour rappel, la gestion dudit marché est depuis la phase opérationnelle de l’Acte 3 de la décentralisation au cœur d’une « guerre froide » entre ces deux communes de la banlieue dakaroise appartenant qui à Pikine, qui à Guédiawaye. En janvier 2017, la Cour suprême a tranché en faveur de la collectivité dirigée par le Dr. Dieng. Un verdict contesté par le camp de Racine Talla. C’est ainsi que l’autorité avait pris un arrêté conservatoire, suspendant toute collecte de taxe dans ce marché. 

Ce qui n’a pas empêché les deux parties de se signaler tout dernièrement quand des travailleurs de Wakhinane Nimzatt se sont opposés vigoureusement à tout prélèvement de taxe par l’autre commune, auprès des commerçants de Marché Bou Bess. Il a fallu l’intervention du ministre de l’Intérieur, qui a reçu les deux maires, pour trancher le litige.
Nous tentatives d’entrer en contact avec les responsables de Djeddah Thiaroye Kao sont restées vaines, toutefois, nos colonnes leur sont ouvertes pour toute précision complémentaire.


 
Vendredi 2 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :