Patronale de l'armée : Le lieutenant-colonel Aliou Samassa du 5ème bataillon d'infanterie de Ziguinchor galvanise ses troupes.


Célébrée chaque année, la fête patronale de l'armée est un moment de communion entre l'armée et la population. Cette année, la fête est baptisée Casa Di Mansa. Un nom de baptême qui, selon le lieutenant-colonel Aliou Samassa, "trouve sa pertinence et sa signification dans une relation d'ancrage historique et culturel." C'est devant un parterre d'invités venus expressément pour la cause au camp Colonel Georges Boissy, qu'il a rappelé l'éminent rôle joué par le parrain du camp.  "Pour l'histoire, ce colonel dont le camp porte le nom avait fini de faire l'unanimité au sein des forces armées de la zone militaire numéro 5. Il était un homme de sérail très engagé dans la crise pour le maintien de la paix dans cette partie méridionale du pays".

Les familles de ces vaillants soldats étaient également de la partie. La fête s'est tenue à un moment où des jeunes de la commune de Camaracounda sont enlevés par une bande armée depuis quelques jours maintenant et jusque là aucune  revendication n'a été formulée. Une situation qui crée la psychose chez les populations du village de Bilass qui vit la peur au ventre. L'armée qui s'est vite déployée dans le secteur, a désamorcé deux mines anti chars.

La cérémonie a été sanctionnée par une remise symbolique de cadeaux aux 700 femmes des militaires du bataillon avant de procéder à une visite guidée...
Jeudi 10 Décembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :