Papa Abdoulaye Seck : « Nous sommes au deuxième mois d'une campagne agricole qui doit durer 7 mois, les huiliers ont déjà collecté plus de 156.000 tonnes »


Papa Abdoulaye Seck : « Nous sommes au deuxième mois d'une campagne agricole qui doit durer 7 mois, les huiliers ont déjà collecté plus de 156.000 tonnes »
Le ministre de l'agriculture et de l'équipement rural, a effectué ce vendredi une visite de terrain au niveau des 3 huiliers qui sont basés à Kaolack c'est-à-dire la Sonacos, la Copéol et le Wao. Au cours de cette tournée, le Dr Papa Abdoulaye Seck, a fait le bilan à mi-parcours de la campagne de commercialisation de l'arachide. « Je dois dire que cette visite a confirmé notre optimisme quant au bon déroulement de la campagne  de commercialisation arachidière. Cette année, nous avons eu une production de 1 million 400 mille tonnes, les huiliers collectent par jour environ 2 500 tonnes, ce qui représente environ 800 millions de FCFA par jour », a-t-il déclaré.

S'adressant à la presse locale dans l'enceinte de la Sonacos SA, le Dr Seck a relevé ceci : « Nous avons pris toutes les dispositions surtout en ce qui concerne le financement. Le directeur général de la Sonacos l'a déjà dit, nous avons reçu 52 milliards de nos francs pour faire une excellente campagne de commercialisation. Les autres huiliers ont aussi mobilisé leurs financements. Ainsi, nous sommes au deuxième mois d'une campagne agricole qui doit durer 7 mois, les huiliers ont déjà collecté plus de 156 mille tonnes, ce qui est largement supérieur à la quantité collectée à la même période de l'année dernière, et cela prouve que nous sommes dans une très bonne dynamique de sécuriser les revenus des ruraux. »

Dans la même foulée, le ministre qui s'est rendu dans les locaux de la Copéol a tenté aussi de rassurer les travailleurs de l'usine dont ses partenaires avaient récemment émis des inquiétudes quant à la poursuite des activités de cette huilerie. " Nous avons constaté que Copéol est en train de s'acquitter correctement de sa mission pour avoir collecté 47 mille tonnes, ce qui représente plus de 11 milliards de FCFA entièrement libérés. Donc, nous sommes loin de la situation décrite par certains parlant de bons impayés parce que tout est absolument libéré et l'usine va atteindre sa vitesse de croisière", a-t-il conclu.
Vendredi 9 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :
LE LAIT, TROP LAID ?

LE LAIT, TROP LAID ? - 24/05/2018