Nomination au CESE : « Idrissa Seck n’a jamais été constant en politique... Il vient de signer sa mort politique » (Micro trottoir à Rufisque)


La grosse surprise des nominations suite au remaniement du gouvernement est bien celle du retour aux affaires de l'ancien numéro deux du Parti démocratique Sénégalais des années 2000. Le patron de Rewmi occupe désormais le prestigieux poste de président du Conseil Economique, Social et Environnemental. Il succède ainsi à Aminata Touré et devient la troisième personnalité de l’État. « Cela ne me surprend pas d’Idrissa Seck. Il n'a jamais été constant dans ses décisions, mais l’avenir nous jugera. Il va beaucoup perdre en politique, car nous les jeunes on veut des leaders, mais pas des politiciens qui passent leur temps à faire des calculs d’intérêt crypto personnel », nous dira El Hadj Seck,  un jeune Rufisquois. 

Comme le dit l’adage, « en politique tout est possible », nous dira cet autre  Rufisquois. « Feu Mbaye Jacque Diop, nous avait bien dit un jour qu’en politique, tout était possible sauf changer un homme en une femme, et vice versa. J’étais choqué par cette nouvelle, mais cette nomination montre juste que le président de la République est un as en politique », selon Thierno Fall, un partisan du PPC de Seydou Diouf. 

Selon Dior Thiandoum, une commerçante au marché central de Rufisque, « c'est une bonne décision. Je crois que c'est dans son intérêt ce poste que lui a proposé le président de la République Macky Sall… »    

En 2013, Idrissa Seck avait quitté la mouvance présidentielle. Maintenant il revient pour participer au redressement  du pays après la crise économique causée par la Covid-19. D’ailleurs, il n’est pas le seul ex libéral qui revient au pouvoir. Oumar Sarr a aussi fait son come-back. Une situation qui laisse perplexes nombre de nos interlocuteurs...            
Lundi 2 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :