Motion de censure : La possibilité qui s’offre au Président Macky Sall si la motion est votée, Selon Me Ousmane Sèye…


Le président de la République Macky Sall a la possibilité de reconduire son même gouvernement si toutefois la motion de censure déposée par l’opposition est adoptée par les parlementaires. C’est du moins l’avis de l’avocat Me Ousmane Sèye. En effet, selon la robe noire, la Constitution du Sénégal dit qu’on ne peut pas en déposer une autre au cours de la même cession. «La motion de censure si on la vote, le président de la république peut conduire le même gouvernement le lendemain. Parce que la Constitution dit que quand on dépose une motion de censure au cours d’une session de l’Assemblée nationale, on ne peut pas en déposer une autre au cours de la même cession. Or au Sénégal, il y a une session unique. La session démarre au mois d’octobre et se termine au mois de juin. Donc aujourd’hui si la motion de censure est votée, le président de la République peut reconduire le même gouvernement et l’opposition ne pourra plus déposer au cours de cette cession une autre motion de censure», a précisé l’avocat.  

Par ailleurs, Me Sèye trouve que cette motion de censure est inutile et dépourvue de tout son sens. Car, estime-t-il, les observations faites par l’opposition ne sont fondées sur aucune vision ni programme. «La motion de censure est prévue par la Constitution. C’est un droit pour l’opposition quand elle n’est pas d’accord avec la politique annoncée par le gouvernement, c’est l’occasion pour l’opposition de déposer une motion de censure. Qui doit être fondée sur des arguments politiques. Or, j’ai remarqué que cette opposition n’a ni programme ni vision.

C’est une opposition qui a comme programme la violence, cette violence se transforme en coups de poing et c’est vraiment dommage. J’ai suivi le discours du Premier ministre, j’ai entendu les observations de l’opposition, mais aucune observation n’est fondée sur une vision ou sur un programme. C’est dommage, on a une opposition qui ne fait jamais de proposition. On a une opposition qui ne nous donne pas d’alternative. Donc, je considère que nous avons une opposition qui n’est pas une alternative au pouvoir», se désole le membre du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT)...
Mercredi 14 Décembre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :