Macky Sall se prononce sur la grâce annoncée de Khalifa Sall : " Le jour où j’en aurai la volonté ou le désir, je le ferai "


Macky Sall se prononce sur la grâce annoncée de Khalifa Sall : " Le jour où j’en aurai la volonté ou le désir, je le ferai "

Ces derniers jours, il y a eu beaucoup de spéculation sur une éventuelle grâce présidentielle en faveur de Khalifa Sall. Une certaine presse avait même annoncé sa liberté pour la fête de Tabaski. Mais à la parution de la liste des personnes graciées par le chef de l'Etat, il était apparent que le nom de Khalifa Sall n'y figurait pas. Ce qui a suscité une grande surprise dans l'opinion qui se préparait déjà à voir l'ancien maire de Dakar franchir les portes de la prison de Rebeuss avant la Tabaski. 

 

Interviewé par RFI en marge du sommet du G7 à Biaritz, en France, Macky Sall a remis les pendules à l'heure. D’abord, la décrispation ne saurait être réduite à une dimension de grâce. La grâce est un pouvoir constitutionnel du président de la République. Ça ne dépend que de lui, et de lui tout seul, et de son appréciation. Donc je ne peux pas discuter de ce que dit la presse par rapport à la grâce. Le jour où j’en aurai la volonté ou le désir, je le ferai comme j’ai eu à le faire. Annuellement, plus de cent personnes, voire un millier de personnes par an en moyenne bénéficient de la grâce. Justement, nous voulons revoir notre système pénal pour réduire le nombre de personnes en prison dans ce cadre-là", a répondu Macky Sall.


Samedi 24 Août 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :