MBACKÉ - Lancement de la Semaine régionale de la santé de la mère et de l'enfant


Mbacké a abrité le lancement de la santé régionale de la santé de la mère et de l'enfant. Ce vendredi a connu la cérémonie de clôture. Selon Madame Mbacké Adama Aïdara , médecin chef du district sanitaire de Mbacké, plusieurs activités, allant de l'enregistrement à l'état civil et l'organisation d'une séance de don de sang en passant par les consultations gratuites (dépistages du cancer du col, cancer mammaire, consultations générales gratuites, consultations dentaires), ont pu être déroulées. 

Face à la presse, elle préférera revenir sur les objectifs spécifiques que les services sanitaires du Sénégal se sont assignés par le biais du ministère de la santé. '' Nous avons choisi de clôturer cette rencontre par un théâtre forum sur le VIH et plus précisément sur l'élimination des risques de transmission mère-enfant. Le ministère de la santé a cet objectif d'éliminer totalement ce risque. Nous avons aussi un objectuf de 80% par rapport au paludisme puisque nous sommes à un taux de 60% par rapport à l'indicateur. Cette semaine permet de combiner les efforts entre badiènu gox, autorités religieuses, presse, administration médicale. ''

Adama Aïdara de communiquer, par ailleurs, autour de la deuxième dose de rougeole qui doit être administrée aux enfants. Madame Mbacké de se désoler du retard accusé par les mères de famille à acheminer leurs enfants vers les structures sanitaires.

Ndèye Sarr Lô, sage femme de son état chargée des services portant santé de la reproduction, de rassurer tout de même sur le nombre de cas de femmes atteintes du VIH estimant entre deux et trois le nombre de cas détectés. Elle insistera quand même sur l'urgence de sensibiliser les femmes sur la nécessité d'aller se faire dépister. 
Samedi 28 Juillet 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :