MAGAL DE SERIGNE ABDOU KHADR / Dakaractu ' fouille ' dans les 23 ans d'Imamat du Saint-homme et obtient de grandes révélations sur l'immense piété de celui qui fut 4 ème Khalife de Touba

Aujourd'hui mardi 3 septembre 2019 est célébré à Touba le magal dédié à Serigne Abdou Khadre Mbacké. Le quatrième Khalife était un homme spirituellement exceptionnel. L’occasion de ce magal a été saisie pour davantage connaître l'homme.

Imam de la grande mosquée de Touba, 23 ans durant, il aura été pendant son séjour terrestre, un roc de stabilité pour son immense savoir, sa générosité et sa dévotion inconditionnelle à Allah. Ceux qui l’ont pratiqué, mieux que ceux qui l’ont « connu », auront du mal à se départir de ce vague sentiment de solitude qui les habite depuis le rappel à Dieu du quatrième Khalife de Touba, un certain dimanche, 13 mai 1990. Djily avait alors 75 ans ! Aujourd’hui encore, les fidèles Mourides et la Ummah Islamique continuent à regretter Cheikh Abdou Khadre Mbacké, un exemple de piété, de générosité et d’humanité mêlées. Chacun, en ce saint homme, pourra regretter ce qu’il aura le plus approuvé. De la générosité à la piété, en passant par l’immense savoir, tout mouride aura à regretter une source à jamais intarissable, une mamelle nourricière prodigue en avantages de toutes sortes. Il n’était certes pas le plus âgé de la famille du Cheikh Ahmadou Bamba, mais il avait un charisme tel que tous ses frères reconnaissaient et acceptaient implicitement son autorité morale, par sa droiture, son désintérêt des choses de ce monde, son peu d’attachement aux biens terrestres.

Dans ces entretiens avec Serigne Mame Mor Mbacké '' xam sa diine '' et Serigne Modou Lamine Diop, plusieurs révélations ont été faites sur l'immense piété de l'homme.


Mardi 3 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :