Locales 2022 / Rufisque : Démonstration de force de Ismaïla Madior Fall qui lance un appel à la concertation et à des échanges.


Après les jeunes Rufisquois, les dignitaires lébou, ce sont les femmes qui ont organisé un grand rassemblement pour investir officiellement l’ancien Ministre de la justice, Ismaïla Madior Fall.

Un choix que le principal concerné a accepté, car selon lui, « ce rassemblement est une réponse à ceux qui disaient, que Ismaïla Madior Fall, n’a personne à Rufisque. Quand on n’a pas grand monde à Rufisque , on ne peut pas réussir cette mobilisation. C’est aussi une réponse à ceux qui disent que je n’ai pas de base de politique. Ils doivent savoir qu’on a une base car aujourd’hui, c’est juste une rencontre organisée par les femmes de ma base. Et je déclare ma candidature à la candidature de la Mairie de Rufisque… »

Alors, ce rassemblement est une réponse politique pour faire taire ses détracteurs  qui mettent en doute sa légitimité pour prétendre au fauteuil de maire de la ville de Rufisque. Cependant dira-t-il, il faut attendre le choix final du parti de l’Alliance pour le République (APR) et la coalition BBY qui n’a pas encore choisi ses candidats comme laisseraient entendre certains leaders de la mouvance présidentielle.

« Même ma candidature est en train d’être discutée au sein de notre parti et de notre coalition. On doit prioriser les discussions, le consensus car la politique ce n’est pas l’affrontement, les invectives, mais je sais qu’on va trouver ensemble un consensus, trouver une formule gagnante et mettre à l’aise le chef de l’État Macky Sall.. L'idéal c’est que les leaders de Rufisque s’entendent, c’est ça la formule gagnante… », a-t-il annoncé. 

Ainsi, IMF a profité de l’occasion pour lancer un appel à Souleymane Ndoye, l’actuel Président du Conseil Départemental de Rufisque pour une unité de parti. « Mon frère le député Souleymane Ndoye a aussi déclaré sa candidature à la Mairie de la Ville de Rufisque. C’est cela la démocratie. C’est légitime, car il veut développer sa collectivité mais cela m’a un peu surpris car il est déjà à la tête du conseil départemental de Rufisque. Alors il devait demander un deuxième mandat pour continuer le travail remarquable qu’il est en train de faire dans le département de Rufisque, avec l’appui du président de la République et notre appui à tous. Il a le droit de changer d’opinion, de posture, d’ambition  et il l'a fait. Mais il ne faut pas que cela compromette nos chances de gagner les prochaines élections. Si on est trop divisé, si nous nous affrontons entre nous, il y a le risque de perdre les élections. Je lance un appel à la concertation, à des échanges…..Nous ne sommes pas des ennemis, nous sommes de la même famille  et on peut concilier nos ambitions. Il est déjà Président du CDR et il peut rempiler. C’est une solution de sagesse … » , dixit le Ministre en parlant de Souleymane Ndoye.

Ainsi, selon lui, il faut que la formule gagnante vienne d’en bas au lieu de provenir d’en haut. Le cas contraire sera fatal à la mouvance présidentielle, a-t-il il indiqué lors de son discours à cette manifestation qui a eu lieu ce 15 septembre 2021 dans  la commune de Rufisque Est...      
Jeudi 16 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :