Litige foncier à Mballing : Les populations font une marche pour s'opposer au morcellement de la lagune


Les populations de Mbour dans un grand élan ont battu le macadam pour dire non au morcellement de la lagune de Mballing, par les services de la municipalité de Mbour. Très déterminées, ces populations se disent prêtes même au prix de leur vie, à s'opposer à ce qu'elles qualifient de forfaiture. "Nous avons constaté depuis plusieurs années que des agents de la mairie de Mbour continuent de procéder à des morcellements illégaux de parcelles sur l’assiette foncière de la lagune de Mbaling. Sur le site, des dizaines de bornes délimitant des parcelles y sont implantées et des travaux de construction y ont illégalement cours.

La lagune relève du domaine public naturel conformément aux dispositions de la loi 76-66 du 02Juillet 1976 portant code du domaine de l’Etat.

La mairie de Mbour n’a donc aucun droit de morceler cette Lagune qui est un bien précieux du point de vue environnemental et constitue un atout touristique et une opportunité économique pour le département de Mbour,  à l’image de la Lagune de la Somone.

Cette manifestation pacifique d’aujourd’hui a été organisée dans le but de dénoncer ces prédateurs fonciers mais aussi de demander : 1- l’annulation de toutes les attributions de parcelles sur l’assiette foncière de la Lagune de Mbaling; 2- le retrait de toutes les bornes de parcelles implantées sur la Lagune; 3- la démolition de tous les travaux de construction sur l’assiette foncière de la Lagune de Mbaling; 4- la délimitation et la protection de la Lagune de Mbaling; 5- le dragage et l’aménagement de la Lagune de Mbaling", comme indiqué par Vincent Faye, le porte parole des marcheurs.

À l'issue de la marche qui s'est terminée devant la préfecture, les manifestants ont remis un mémorandum au représentant du pouvoir central.

Version du maire Fallou Sylla

La mairie de Mbour n’est ni de près ni de loin mêlée à un quelconque projet de lotissement de la lagune de Mballing, a précisé son chargé de communication. Mieux dès qu'elle a été informée de ces agissements, le maire a tout de suite envoyé la DSCOS sur les lieux avec l’ordre d’arrêter les travaux trouvés sur place.
Du reste, l'édile s'engage à tenir un point de presse en début de semaine prochaine, lors duquel il reviendra amplement sur le sujet... (Vidéo)
Dimanche 23 Mai 2021



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :