Les visées de l’Ecole nationale de cybersécurité dévoilées par Sidiki Kaba


 
Le Sénégal a lancé, ce mardi 6 novembre 2018, les activités de l’Ecole nationale de cybersécurité à vocation régionale(Encvr). À la cérémonie d’inauguration ce matin, deuxième journée du Forum international de Dakar, sur la paix et la sécurité, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Me Sidiki Kaba et son homologue français, Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères ont procédé à l’inauguration de ladite structure casée, momentanément, dans les locaux de l’Ena (Ecole nationale d’administration), sise à Dakar. Le chef de la diplomatie sénégalaise en a profité pour faire la présentation de l’établissement.
 
‘’L’Encvr est destinée, selon lui, à sensibiliser les décideurs et hauts fonctionnaires pour la protection du secret, la sécurité des systèmes d’information et de cybersécurité. Rattachée à la présidence de la République, elle aura pour mission de former et de sensibiliser les agents de l’Etat ; les personnels et auditeurs nationaux et étrangers ; les secteurs publics et privés, entre autres, à la cybersécurité. Ce, afin d’améliorer leur compréhension des risques et menaces dans ce domaine. Cette école permettra, en outre, de faire face aux attaques en provenance du cyberespace qui révèlent les formes les plus variées et ciblent tous les paramètres de la sécurité de l’information’’.

Ladite école, renseigne toujours le ministre Sidiki Kaba, se veut une structure qui ‘’intervient seulement dans les domaines qui portent sur la sécurité informatique, la cybercriminalité ; l’enseignement numérique et la cybergouvernance. "La vocation régionale de cet établissement invite au renforcement de la coopération, seul moyen de prémunir et de réduire les cyberattaques par la définition et l’acquisition de la technologie la plus appropriée pour protéger les informations stratégiques et favoriser le partage d’informations sur les groupes terroristes’’, a-t-il indiqué. Ce, en relevant, la nécessité de porter la Coopération internationale sur la cybercriminalité à l’attention du Conseil de sécurité des Nations Unies.
 
‘’Aucun pays ne peut se prémunir, à lui seul, contre les cyber-attaques, sans une coopération avec les autres Etats. C’est dans ce sillage que s’inscrit la présente cérémonie qui a pour but d’inaugurer l’Ecole nationale de cybercriminalité à vocation régionale (Encvr), fruit d’une coopération exemplaire", a dit Me Sidiki Kaba. Celui-ci a, d’ailleurs, estimé que la création de telles structures modernes sonne en son heure.
 
‘’Notre monde est témoin d’une transformation structurelle de l’environnement des Technologies de l’information et de la communication. Si cette technologie offre des avantages significatifs aux gouvernements, au secteur privé dans l’amélioration de leurs supports de communication, force est de constater qu’ils comportent l’inconvénient majeur d’accroître la vulnérabilité des systèmes de communication dans beaucoup de secteurs stratégiques comme la sécurité ou l’économie. Ce constat pose le besoin pressant de repenser nos systèmes de sécurité, à l’aune des menaces qu’elles représentent, en vue de renforcer leur résilience. C’est dans ce cadre que le gouvernement du Sénégal s’est doté d’un cadre juridique et institutionnel en vue de faire face à ces menaces d’un type nouveau’’, conclut le chef de la diplomatie sénégalaise. 
Mardi 6 Novembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :