Les Collectifs des travailleurs de ABS, de PCCI, des victimes de Kiniabour et de Sindia, s’allient au FRAPP, pour "confiner l'injustice"


Ce matin, Reendo Bosséa, le Collectif des travailleurs de ABS, celui des ex travailleurs de Pcci, des victimes de Kiniabour et de Sindia, de l'Union des jeunes réformistes de la zone Nord (Ujrzon) et le Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (FRAPP) ont décidé de s’unir dans le cadre d’une fédération ou d’un front multi-luttes pour défendre ensemble les intérêts et revendications des populations.

Ces organisations ont chacune demandé le soutien du FRAPP dans la lutte et ce dernier est venu spontanément se joindre à leur cause pour les soutenir. Ce compagnonnage entre le FRAPP et ces organisations a ainsi, donné naissance à l’idée d’une fédération des opprimés  pour mieux prendre en charge leurs  préoccupations liées entre autres au paiement des salaires des employés de Pcci, de ABS etc, mais aussi à l'accaparement de terres observé à Kignabor, Reendo Bosséa, ou encore Sindia.

 Ce front ou fédération est constitué aujourd’hui de six (06) organisations qui sont : Reendo Bosséa, le Collectif des travailleurs de ABS, le Collectif des ex travailleurs de Pcci, le Collectif des victimes de Kiniabour et de Sindia, l’Union des jeunes réformistes de la zone Nord (Ujrzon) et le Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (FRAPP), qui projettent un plan d'action dans les jours à venir pour avoir gain de cause...
Jeudi 28 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :