Kaolack : La Copéol arrête de réceptionner les graines d'arachide... Les producteurs de l'Asprodeb manifestent leurs inquiétudes


Kaolack : La Copéol arrête de réceptionner les graines d'arachide... Les producteurs de l'Asprodeb manifestent leurs inquiétudes
Pour les membres de l'association sénégalaise pour la promotion du développement à la base (Asprodeb), il est urgent que l'État et la Copéol se retrouvent autour d'une table pour régler leurs différends qui ne cessent de prendre des proportions inquiétantes. D'ailleurs, ils se sont fait entendre après un tête-à-tête avec le gouverneur de la région de Kaolack, Al Hassan Sall. " Effectivement, les organisations paysannes, membres de l'Asprodeb ont saisi le gouverneur de la région de Kaolack pour parler de leurs inquiétudes sur le déroulement de la campagne. Il faut dire que ces organisations à travers l'Asprodeb  avaient un contrat avec Copéol pour livrer de l'arachide. Cela a été fait dans les délais et en quantité comme c'était prévu", a confié le directeur général de ladite association, Ousmane Ndiaye.
Toutefois, à cause d'un bémol, les activités de l'huilerie tournent désormais au ralenti surtout par rapport à la réception.
"Pour ce qui reste de la production, Copéol était en train de l'acheter, mais elle a arrêté parce qu'elle a des soucis avec le gouvernement du Sénégal. Donc les paysans sont allés voir le gouverneur pour dire leurs inquiétudes sur le reste de la production qui se trouve dans les maisons. Avec la Copéol, nous sommes en partenariat depuis 03 ans et l'usine participe dans les efforts que les producteurs font pour avoir des intrants et de l'engrais. Alors si cette usine arrête de réceptionner des graines, il y a un risque qu'elle ne puisse pas continuer le partenariat qui permettait aux producteurs de disposer des intrants à temps", a fait savoir le Dg de l'Asprodeb.
Pour l'heure, l'association sénégalaise pour la promotion du développement à la base a livré 40 mille tonnes à Copéol. Ses membres eux comptent sur ce partenariat pour écouler facilement leurs produits.
Mercredi 7 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :