Grève dans le secteur sanitaire : le SAMES soutient ses membres et relève des cas d'agression


Après un mot d’ordre de grève de 48 heures non-renouvelables avec respect des urgences, décrété par le Bureau Exécutif National (BEN) ce lundi 5 février 2024, le Syndicat Autonome des Médecins, Pharmaciens et Chirurgiens-dentistes du Sénégal ( SAMES ) s’est réuni pour tirer au clair la motivation de leur plan d’action, visant à marquer leur soutien au Dr Massamba Guèye Fall, médecin de garde au Service d’Accueil des Urgences (SAU) de l’Hôpital Régional de Saint-Louis, victime « d’agression » par les éléments de la police nationale.
 
Pour rappel, cela fait suite à l’accrochage après l’installation « tumultueuse » d’un nouvel agent comptable contesté par une partie des travailleurs.
 
 Selon le secrétaire général national du syndicat, le docteur Mamadou Demba Ndiour, les acteurs de la santé ont toujours été des victimes d’agression et de « bavure policière », en plein exercice de leur métier.
 
« Ca ne saurait persister, hier c’était un autre et aujourd’hui c’est encore un de nos collègues qu’on vient d’agresser. Il a été victime d’impulsion électrique, pour des faits auxquels il n’est mêlé ni de près ni de loin, mettant ainsi sa vie en risque, nous constatations avec stupeur, consternation et désarroi, la gravité des faits en visualisant des vidéos de la scène », a-t-il souligné.
 
Pour le SAMES, cette énième attaque et humiliation d’un membre du corps médical, ne saurait laisser ses membres sans réponse à la dimension de l’affront. Ainsi, le BEN félicite l’ensemble des camarades sur toute l’étendue du territoire national pour le respect strict du mot d’ordre de grève, suivi à 90,7 %. Le SAMES a aussi remercié le SACDS, le COMES et l’Association des Internes pour leur soutien indéfectible.
Mardi 6 Février 2024
Dakaractu




Dans la même rubrique :