Fermeture des écoles au Sénégal : l'Intersyndicale SNECS-UDEPL-SUDES Enseignement privé alerte sur sa situation déficitaire et lance un appel au président Macky Sall.


Fermeture des écoles au Sénégal : l'Intersyndicale SNECS-UDEPL-SUDES Enseignement privé alerte sur sa situation déficitaire et lance un appel au président Macky Sall.

Un mois après la fermeture des établissements publics et privés décidée par le Président de la République, l'Intersyndicale SNECS-UDEPL-SUDES Enseignement privé a lancé l’alerte sur la situation déficitaire de la trésorerie des écoles privées pouvant générer l’incapacité de payer les charges de fonctionnement dont les salaires des personnels. 

 

Membre du collectif des organisations patronales et syndicales des établissements privés,  l'Intersyndicale SNECS-UDEPL-SUDES Enseignement privé a participé à l’élaboration du document de diagnostic et de propositions adressé au Ministre de l’Education le 23 Avril 2020.

 

Paradoxalement, la promesse étatique d’allouer des ressources financières aux écoles privées dans le cadre du programme de résilience économique et sociale n’est pas encore exécutée. Quel montant sera alloué à l’enseignement privé ? Quels sont les critères d’attribution ? Quelles sont les charges visées par cet appui financier ? Au moment où le Gouvernement décide de rouvrir les écoles, rien n’est encore décidé qui puisse apaiser l’inquiétude des acteurs de l’enseignement privé.

 

Pire, en vue de matérialiser la décision gouvernementale de rouvrir les établissements scolaires le 02 juin prochain, le Ministre de l’Education a sollicité des Gouverneurs la mise en place de comités régionaux de préparation de la reprise en ignorant royalement l’implication des acteurs du sous-secteur de l’enseignement privé.

 

L'intersyndicale SNECS-UDEPL-SUDES Enseignement privé, tout en restant solidaire des organisations syndicales du G7, affirme qu’elle ne déléguera pas la responsabilité de représenter les enseignants du privé à d’autres syndicats. Seuls les acteurs de l’enseignement privé sont en capacité de défendre efficacement les intérêts de leur sous-secteur. 

 

Mieux, parmi les préalables à la reprise des enseignements, l'Intersyndicale SNECS-UDEPL-SUDES Enseignement privé souligne avec force que le paiement des salaires non encore versés ne peut être ignoré. Est-il humain de parler de reprise à des enseignants qui n'ont pas encore reçu leurs salaires de mars et d'avril ?

 

L'intersyndicale SNECS-UDEPL-SUDES Enseignement privé invite le Ministre de l’Education à diligenter le versement de l’appui financier du programme de résilience à tous les ayants-droits, dans le respect strict des principes de transparence et d’équité.


Enfin, elle réclame au Ministre de l’Education d’accorder plus de considération aux acteurs de l’enseignement privé et de les impliquer dans les dispositifs locaux de préparation de la reprise des activités d’enseignement-apprentissage.

 

Fait à Dakar le 08 mai 2020

LES SECRETARES GENERAUX

Samedi 9 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :